L’Olympique Lyonnais connecte son stade avec Microsoft et Exakis

A l’occasion de sa journée Azure Tour, Microsoft a annoncé la signature d’un partenariat avec l’Olympique Lyonnais, en présence de Jean-Michel Aulas, son président. Le nouveau stade de l’OL, qui ouvrira ses portes en janvier 2016, sera connecté. 

Jean-Michel Aulas, président de l'OL, a offert un maillot de son club à Alain Crozier, patron de Microsoft FrancE. © Charlie Perreau

Jean-Michel Aulas, président de l’OL, a offert un maillot de son club à Alain Crozier, patron de Microsoft France. © Charlie Perreau

Le temps fort de la journée Azure Tour organisée dans les locaux de Microsoft à Issy-les-Moulineaux était certainement la signature d’un partenariat entre le groupe et l’Olympique Lyonnais. Le nouveau stade, qui s’appellera le Parc Olympique Lyonnais, sera connecté dès son ouverture le 9 janvier 2016. Une idée de Jean-Michel Aulas, patron du club et aussi fondateur de Cegid, éditeur de logiciels de gestion. « On est dans un changement du business model que je connais bien puisque je suis passé de l’édition de logiciels à du SaaS. L’idée de ce stade est de transformer une expérience ponctuelle en une expérience récurrente et en apportant aux utilisateurs toutes les fonctionnalités d’usages qui vont leur permettre de vivre leur passage dans cette infrastructure », a expliqué Jean-Michel Aulas. Le dirigeant de l’OL a fait appel à Exakis, société de services du numérique spécialisée dans l’environnement Microsoft, pour créer son application. Ce partenariat a été signé pour trois ans.

Un stade « vraiment connecté »

« Dans le monde, il y des stades qui se disent connectés mais l’Olympique Lyonnais a décidé d’offrir à ses fans un stade vraiment connecté. L’expérience du fan sera totale pour l’ensemble des gens dans le stade et non pas pour une petite frange », a soutenu Alain Crozier, président de Microsoft France. L’OL pourra dématérialiser l’ensemble de la billetterie, les commandes et ses bases de données mais pourra aussi mieux gérer la sécurité. L’application permettra aux utilisateurs de choisir leur spectacle, leur emplacement et leur accessibilité. « Elle a été conçue comme un compagnon de chaque supporter lyonnais. Elle accompagnera le supporter avant d’aller au stade, pendant pour répondre à tous ses besoins et lui proposer des expériences hors du commun », a raconté Didier Zeitoun, président d’Exakis. Ainsi, les spectateurs du Parc Olympique Lyonnais pourront, par exemple, revoir en replay les moments forts d’un match depuis leur smartphone. Avec une carte sans contact, ils pourront également régler les produit et services en vente à l’intérieur du stade sans sortir leur propre moyen de paiement. L’application, qui sera hébergée sur la plateforme Azure, sera disponible sur tous les systèmes d’exploitation.

Ce nouveau stade va également servir à connecter l’écosystème de Microsoft. Au sein du Parc Olympique Lyonnais, le groupe va offrir un espace technologique d’une centaine de mètres carrés dédié à ses clients et partenaires pour qu’ils puissent se rencontrer. Ce « business center » sera ouvert 365 jours par an.

D’autres évolutions verront le jour dans le stade mais aucune précision n’a été apportée. Cependant, Exakis a quelques idées en tête. « Le ballon de foot est déjà connecté, l’arbitre aussi avec ses oreillettes, peut-être qu’un jour les joueurs de l’Olympique Lyonnais le seront eux aussi ». Avant d’en arriver là, le nouveau stade de de l’OL organisera six matchs pendant l’Euro 2016.

 


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *