Talentsoft se renforce dans le Digital Learning

Talentsoft, leader européen du Cloud RH, acquiert E-doceo, basée à La Chapelle-sur-Erdre près de Nantes, le leader des éditeurs de logiciels d’e-learning.

JSArcis-Talentsoft-et-Jérôme-Bruet-article

De gauche à droite : Jean-Stéphane Arcis, PDG de Talentsoft et Jérôme Bruet, CEO d’E-doceo

Pour répondre à la complexité de la législation sociale et faciliter la vie des DRH à tous les niveaux, Talentsoft, leader européen du Cloud RH, offre une palette d’outils RH diversifiés à ses clients, qu’elle construit peu à peu, via des acquisitions et des partenariats stratégiques inédits.

Neuf mois après sa levée de fonds de 25 millions d’euros*, c’est encore le cas aujourd’hui en annonçant l’acquisition de la société E-doceo. Créée à Nantes en 2002 par Jérôme Bruet, cette PME s’est particulièrement distinguée ces dernières années dans le mobile learning et dans les LMS (learning management system).

En 2015, cet éditeur (130 collaborateurs) avait affiché un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros (dont 25 % réalisés à l’international). Et SkillCatch**, son application mobile de création de contenus vidéo lancée en mars 2015 lors du CeBIT, avait remporté en fin d’année dernière le prix d’or du Brandon Hall Group dans la catégorie « Best Advance in Mobile Learning Technology ». De quoi se faire remarquer…

C’est d’ailleurs son offre disruptive qui a séduit Jean-Stéphane Arcis, PDG de Talentsoft. Le dirigeant met en avant « la forte complémentarité des deux équipes » (tournées vers les nouveaux usages), et cela y compris au niveau géographique. « Seuls trois pays – Espagne, Brésil et Canada – où est implanté E-doceo, n’étaient pas couverts par Talentsoft », précise-t-il.

Ainsi, si ces deux acteurs travaillaient ensemble depuis deux ans pour plusieurs grands clients communs, cette intégration permettra à « Mon Talentsoft » de rendre totalement fluide, tracée et connue, la gestion des compétences comme la gestion administrative de la formation. « Nous ne ferons pas de formation en terme de contenus, ajoute Jean-Stéphane Arcis. Nous offrons la boîte qui permet de mettre le collaborateur au cœur du processus de formation. »

Une business unit créée

E-doceo devient ainsi le « centre d’expertise » de Talentsoft en Digital Learning. Jérôme Bruet, qui intègre le comité de direction de l’entreprise, en prend la direction générale, à la tête d’une équipe de plus d’une centaine de collaborateurs. « La formation a changé d’enjeu, explique-t-il. Il ne s’agit plus seulement de répondre aux obligations légales, mais bien de la mettre au service de la performance et de la transformation de l’entreprise. Ce que le digital permet très rapidement. »

Ensemble, les deux entreprises comptent désormais 1 500 clients et 8 millions d’utilisateurs dans le monde. « Et nous sommes présents avec des équipes complètes dans quinze pays en Europe, Asie, Maghreb et Amérique », poursuit Jean-Stéphane Arcis.

La « communauté » Talentsoft ne cesse d’ailleurs de s’agrandir… La société fondée en 2007 affiche parmi ses clients les noms prestigieux d’une cinquantaine de grandes entreprises et administrations européennes, comme la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), Eiffage Energie, Etam, Fives, Groupe France Télévisions, Geoxia… ou, plus récemment, DB Schenker et Bunker Holding.

Avec un chiffre d’affaires actuel (cumulé) de 45 millions d’euros en 2016, Talentsoft a intégré, sur le premier semestre, 120 personnes supplémentaires pour un effectif global à ce jour de 500 collaborateurs, parmi lesquels 150 développeurs. « Nous avons constitué la plus grande équipe de R&D dédiée au cloud RH en Europe », se félicite Jean-Stéphane Arcis.

Des partenaires pour toujours innover

Début juin, lors de sa conférence annuelle utilisateurs, l’éditeur avait également annoncé deux partenariats stratégiques (avec Microsoft et le Lab RH) pour proposer à ses clients toujours plus de solutions.

Accompagné dès le départ par Microsoft (dans le cadre de son programme de soutien aux start-up), Talentsoft s’est historiquement appuyé sur les solutions du géant américain pour ses développements, notamment en optant pour la solution Cloud Azure pour l’hébergement de son offre. Aujourd’hui, elle intègre également les solutions Office 365, notamment le réseau social d’entreprise Yammer, avec pour ambition d’enrichir les services proposés aux clients de Talentsoft avec des fonctionnalités de collaboration au sein même de « Mon Talentsoft ».

Le second partenariat concerne le consortium du Lab RH, en vue de développer une API open source qui permettra aux clients de Talentsoft de bénéficier d’intégrations standards avec l’ensemble des solutions proposées par les 150 start-up qui composent ce lab et ainsi d’accéder à une vaste palette d’outils innovants, sans avoir à développer ou maintenir des intégrations.

Les développements se feront sur 2016-2017 et comprendront les intégrations dans le domaine du sourcing, de la pré-qualification et de la mobilité interne (comme des applications de récupération de CV, interview vidéo asynchrone, tests candidats et matching de compétences) et des solutions de gestion des carrières, de la formation et de l’engagement collaborateur…

Par la suite, et pour répondre à la nature même de cette future API universelle (qui doit permettre à toutes les start-ups de se connecter aux SI), la plate-forme aura vocation à devenir un « Open RH français » accessible à l’ensemble de l’écosystème.

*réalisée auprès de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs

** SkillCatch permet de capter le savoir informel et le transformer en « micro » formations, dans le but de le transmettre en quelques instants seulement…

A lire également

Recrutement : pour une approche « collaborative » de la pré-qualification de profils


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *