Industrie 2016 : le futur, c’est là !

Industrie-futur-articlePour sa prochaine édition, le salon Industrie 2016 se réinvente, afin d’accueillir au mieux les 25 000 industriels donneurs d’ordres attendus du 4 au 8 avril au nord de Paris. Concentré pour la première fois en un seul hall sur 60 000 mètres carrés du Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, la manifestation offrira une vision globale de divers procédés industriels, à travers neuf parcours technologiques mis à la disposition des visiteurs.

Plus originale, une chaîne grandeur nature, « Peinture en live » (sur laquelle seront peints des objets remis aux visiteurs), tournera durant les cinq jours du salon, en présence de techniciens des 17 sociétés partenaires, qui pourront commenter et répondre à toutes les questions techniques. La démonstration associe de la peinture poudre – en automatique avec changement de couleur et en manuel – et de la peinture hydrosoluble.

Pour la première fois également, un village « Impression 3D » (ou fabrication additive) sera organisé, en vue de valoriser une technologie devenue désormais incontournable dans l’industrie. Les PME intéressées pourront y découvrir des exposants dans les domaines de la conception 3D, des logiciels, du process, des supports, des imprimantes, des matières, des services de fabrication additive, du prototypage rapide, des Fablabs…

Justement, en parlant de FabLab, un espace éphémère de 125 mètres carrés en plein cœur du salon permettra de découvrir comment s’organisent réellement de telles structures, encore peu connues de l’industrie traditionnelle… Avec l’aide d’Usine IO (plateforme parisienne d’innovation produit et d’industrialisation fonctionnant sur un modèle d’abonnement pour les entrepreneurs, PME et grandes entreprises) et grâce à des équipements fournis par les exposants d’Industrie Paris, des start-up et des PME se réuniront et poursuivront le développement de leur produit phare. Les équipes d’Usine IO assureront la présentation de son mode de fonctionnement et de ses adhérents.

Mais qui parle « FabLab » sous-entend évidemment start-up… Celles-ci disposeront de leur propre « village » au sein du salon, un espace dédié qui regroupera quelques jeunes pousses parmi les plus prometteuses en France.

Comprendre le concept « usine du futur »

Enfin, en matière d’innovation, le « Labo Industrie », organisé conjointement par le Cetim et le Symop, avec cette année le soutien de l’Alliance pour l’Industrie du Futur, souhaite cette année offrir une approche « terrain » à destination des PME et ETI, toujours un peu perdues face au concept de l’industrie du futur et ses conséquences pour leurs organisations.

Six thématiques technologiques clés* pour le futur seront ainsi développées à leur attention dans une zone fermée de près de 200 mètres carrés. S’y succèderont la présentation générale de la thématique, la démonstration d’une technologie d’avenir (parfois avec des équipements en fonctionnement et des pièces réalisées) et le témoignage d’industriels déjà engagés dans la démarche (via une vidéo, une démonstration ou un entretien).

A leur sortie de l’espace, après avoir fait la visite, le visiteur se verra remettre un « pré-diagnostic Industrie du Futur » où seront consignés les besoins de son entreprise, les briques et technologies à sa disposition pour y répondre, et les contacts pouvant lui venir en aide dans sa région d’implantation.  De quoi avancer plus facilement vers le futur !

* Outils numériques ; Conception/Matériaux ; Procédés/Fabrication ; Automatisation/Pilotage/Contrôle ; Efficacité énergétique et Monde connecté/Internet industriel

Lire aussi notre dossier USINE DU FUTUR !

Rdv le 1/02 pour notre dîner de la rédaction sur l’Industrie du futur

L’industrie du Futur mieux comprise !

56 % des dirigeants interrogés estiment être avancés dans la digitalisation de leur entreprise. Mais les actions jugées « pertinentes » sont multiples et c’est ce qui fait la complexité de cette mise en œuvre.

Pour les aider à se « numériser » :

  • 80 % des industriels interrogés connaissent les mesures ;
  • 32 % se sentent concernés ;
  • 4 ensembles de mesures sont jugées utiles par plus de 60 % des répondants.

Retrouvez l’intégralité de l’Observatoire INDUSTRIE 2016, ici 


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *