« Top 250 » 2016 : belle performance pour les éditeurs français

Le Syntec numérique et EY ont présenté le classement de la sixième édition du Top 250 des éditeurs de logiciels. Quatre trophées ont également été remis à des acteurs du secteur en présence de Laurent Kocher, directeur exécutif marketing, innovation et services de Keolis.

Le logiciel a (évidemment) toujours la cote ! Les résultats du Top 250 des éditeurs de logiciel, publié par le Syntec Numérique et EY, le confirment. Entre 2014 et 2015, les acteurs du secteur ont enregistré un chiffre d’affaires de +15%. Dans le Top 10, deux champions se distinguent : Criteo (1,2 milliard d’euros de revenus) progresse de 60 % et celui de Dassault Systèmes de 20 % pour atteindre 2,5 milliards d’euros.

infographie

Les Trophées 2016 du Top 250 des éditeurs

Trophée 2016 International : Neotys 

Neotys aide les entreprises à garantir la fiabilité, la performance et la qualité de leurs applications web et mobiles. Fondée en 2005, la société compte plus de 1600 clients dans plus de 60 pays.

Trophée 2016 Innovation : The Cosmo Company

The Cosmo Company est spécialisée dans la modélisation et la simulation de systèmes complexes. Ses solutions visent à résoudre les problèmes de résilience de chaînes logistiques complexes, la robustesse de réseaux critiques ou encore l’optimisation de l’impact environnemental d’infrastructures urbaines. Cette start-up lyonnaise fondée en juin 2010, a levé 3,8 millions d’euros en 2014.

Trophée 2016 Jeux vidéo : Asobo Studio 

Aboso studio est un studio de développement notamment à l’origine de jeux basés sur de célèbres licences (Ratatouille, Wall-E, Garfield, Toy Story…) mais aussi de concepts de jeux originaux (FUEL) ou basés sur la détection de mouvements (Xbox360 kinect, Wii…). Fondée en 2002, la société installée à Bordeaux compte 100 salariés.

Trophée 2016 Prix du public : TVTY 

TVTY est une start-up spécialisée dans le webmarketing et la publicité en ligne. Fondée en 2009, elle opère aujourd’hui pour le compte de 1250 marques dans 40 pays. Elle a levé 6 millions d’euros en septembre 2016.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *