Netexplo ou le « nez » du numérique

Le Forum Netexplo publie sa sélection annuelle de dix innovations prometteuses (sur 100 repérées au niveau mondial) dans le numérique. Les quelques tendances qui en ressortent permettent de se faire une idée de ce qui nous attend demain… Le Grand Prix sera remis lors de la manifestation parisienne de début février à Paris Dauphine.

wonolo-netexplo-article

Wonolo fonctionne sur le principe de « workers on-demand »

Innovation, open innovation, start-up, fablab, incubateurs, internet des objets, blockchain… L’émergence de tout ce vocabulaire « nouveau » va aussi vite que la création de produits et de services qui explose dans le numérique aux quatre coins du monde ! La difficulté restant de repérer les « vraies » pépites dans cette jungle foisonnante, mais parfois un peu folle !

C’est pourtant la mission que s’est fixée l’Observatoire parisien Netexplo, avec sa sélection des 100 (sur 2 100), puis des 10 innovations prometteuses majeures repérées par un groupe de 20 enseignants-chercheurs d’universités partenaires, reconnues internationalement : ils enseignent à HEC (France), Stanford et Columbia (Etats-Unis), au Canada, au Brésil, en Corée du Sud, au Kenya et en Afrique du Sud ou en Inde…

Leur choix se veut donc « ouvert sur le monde », tout en cherchant à mettre l’accent sur les principales tendances visibles depuis peu de l’innovation dans le numérique. Pas si simple… même si les éditions précédentes ont pu primer Twitter, Shazam, Spotify, mPesa, Siri (un Français en est à l’origine !) ou encore MyVoice…

Ce matin, depuis le 7ème étage de l’Unesco, avec vue sur tout Paris, Thierry Happe, co-fondateur de cet observatoire, dévoilait le palmarès 2016 (9ème édition) de ce classement dont sont partenaires le ministère de Bercy, le Sénat, l’Unesco, HEC, l’Université Paris-Dauphine, le tout financé par plus de 35 grandes entreprises et organismes institutionnels français.

Stretching the limits

Chaque année, Netexplo se dote d’un slogan, voué à traduire le « sens de l’histoire » à travers les 10 innovations mises en avant. Si la sélection 2015 était intitulée « My smart life », 2016 élargit cette fois le champ des possibles, avec « Stretching the limits », que ce soit pour l’homme, le robot, ou les interactions justement entre l’homme et la machine.

Les 10 start-up innovantes se retrouvent ainsi classées dans ces trois catégories :

  • BIO STRETCHING (repousser les limites du corps) 
  1. Amino (Canada) – La biotechnologie à portée de tous avec le 1er kit de biotech pour inciter à l’émergence de « biohackers ».
  1. IKO Creative Prosthetic System (Colombie) – Faire du handicap des enfants une source de créativité. L’imprimante 3D permet de personnaliser ces prothèses et d’en faire des jeux (via un partenariat avec Lego).
  • STRETCHING THE MACHINE (repousser les limites du robot) on va vers l’émancipation des robots, de la machine
  1. AscTec Firefly (Allemagne) – Le drone qui s’autopilote. La start-up vient d’être rachetée par Intel en janvier 2016.
  1. Micro-Swimmer Robot (Etats-Unis) – Des nano-robots pour de la nano-chirurgie. Des micro-robots nageurs pour nous éviter des opérations… Un procédé qui pourrait être démocratisé d’ici à quatre ans.
  1. Self-Teaching 3D-Printed Robots (Norvège) – Le robot qui s’auto-perfectionne. Comment l’intelligence artificielle peut permette aux robots de s’autocorriger !
  1. Todaï Robot Project (Japon) – Le premier robot qui obtient son Bac (avec une note bien meilleure que la moyenne) et entre à l’université… Très fort en mathématiques et en histoire, ce « robot » ne l’est pas encore en physique, mais il devrait parvenir à passer les examens de la plus grande université du Japon en 2021.
  • STRETCHING INTERACTION (repousser les limites de nos interactions)
  1. Aweza (Afrique du Sud) – L’application de traduction mobile. 11 langues officielles dans ce pays très hétérogène pour permettre le dialogue entre les communautés. Peut servir également aux médecins qui vont dans les campagnes isolées…
  1. BitLand (Ghana) – Cadastre virtuel, grâce à la technologie Blockchain… 24 communautés dans le pays sont déjà intéressés. Dans la même veine, le Honduras vient aussi de lancer son propre cadastre…
  1. Colu (Israël) – La Blockchain révolutionne les transactions commerciales en rendant l’identité numérique infalsifiable.
  1. Wonolo (Etats-Unis) – Une agence pour l’emploi à l’ère de l’économie du partage… Employeurs et salariés se notent via l’application… (40 % des travailleurs américains sont indépendants). Plus la mission est appréciée, plus la valorisation du salaire augmente… De quoi rendre le salaire plus flexible ? Fondé par deux anciens de Coca-Cola au sein de l’incubateur interne au groupe, la start-up a levé 2,2 millions de dollars en mars dernier.

En référence à cette dernière start-up, il est de fait acquis que les « business models du travail » explosent. Et c’est dorénavant une nouvelle forme de valorisation des compétences de chacun qui se met en place. C’est également ce qui ressort des multiples contributions publiées sur notre plate-forme « Vivre et travailler en 2030 » : plusieurs d’entre vous imaginent demain un monde où chacun deviendra le marketeur de lui-même et de ses savoirs à travers l’émergence de nouvelles plateformes…

Les usages avant la seule techno numérique

« Le numérique ne s’adresse plus aux spécialistes, mais à tout le monde, a martelé Thierry Happe. C’est devenu un sujet transversal qui modifie tous les usages ». Cela semble facile à dire, mais « C’est loin d’être un sujet gagné quand vous êtes une administration, un politique, ou une université… », poursuit-il, d’où la vocation de Netexplo de faciliter la transformation digitale de l’entreprise en « évangélisant » les dirigeants.

D’où l’idée également de s’ouvrir aux pays émergents qui, souvent par manque d’argent, ont une appétence bien plus frugale de toutes ces nouvelles technologies et font preuve d’un réel dynamisme en termes de nouveaux usages. Le Kenya, par exemple, serait devenu un vivier d’idées dans l’e-paiement et l’e-banking… dont beaucoup s’inspireraient déjà.

netexplo-article

© Benoît Crouzet © Flickr

Quelques infos pratiques

Le grand prix (parmi les dix lauréats 2016) sera connu le 10 février au matin. D’ici là, vous pouvez voter (du 28 janvier au 9 février) pour l’innovation qui vous semble la plus pertinente sur le site www.netexplo.org.

Forum Netexplo : les 10 et 11 février à l’Université Paris-Dauphine. Pour info, la 2ème journée offrira le regard des décideurs français sur l’innovation mondiale et la transformation digitale avec une multitude de conférences interactives accessibles également en ligne sur leur site.

Information et programme : https://www.netexplo.org/fr/evenement/forum-netexplo-2016


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Espace abonnés