Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Le plan « Services sans contact » s’installe

Le plan industriel gouvernemental « Services sans contact » prévoit la création d’une nouvelle association, fédérant tout l’écosystème. 

ArticleLe président du Forum SMSC, Jean-Michel Gadras, l’a annoncé pendant l’université NFC des territoires à Caen fin juin : le Forum SMSC cessera ses activités à la fin de l’année. Officiellement, il a fait son temps, mais il pâtit aussi de l’existence d’une pléthore d’associations dans le secteur.

Ensuite, ce n’est sans doute pas un hasard si cette annonce est tombée deux semaines avant la présentation du plan industriel des Services sans contact à Bercy, le 9 juillet. Ce plan prévoit la création d’une nouvelle « association », fédérant tout l’écosystème. Elle pourrait ainsi reprendre certains des travaux du Forum SMSC, tels que l’Observatoire du sans-contact et l’université des Territoires…

Le plan Services sans contact marche d’ailleurs dans le sillage des actions du Forum SMSC. Avec cinq objectifs d’ici à deux ans : mobiliser l’ensemble des acteurs vers l’objectif commun du déploiement massif ; déployer systématiquement les standards nationaux de référence de paiement et transport ; communiquer dans les territoires pour favoriser l’adoption de ces nouveaux usages ; créer un écosystème industriel en accompagnant les start-up et les PME ; et faciliter le déploiement des services, notamment sur mobile, via des plateformes NFC mutualisées (test, transport, commerce, services de la ville).

Une plateforme de tests en projet

Ce dernier projet est « LA » nouveauté du plan par rapport à la dynamique déjà mise en place depuis 2008 par le Forum SMSC. Sa première étape consistera, pour promouvoir l’interopérabilité, à déployer d’ici la fin de l’année prochaine une plate-forme de tests de bout-en-bout. Les acteurs impliqués sont le pôle de compétitivité SCS, le GIE Carte Bancaire, les laboratoires de tests, les fournisseurs de solutions et matériels sans contact, la DGCIS, CGI et bpiFrance.

L’équipe du plan Services sans contact, dirigé par Olivier Piou, directeur général de Gemalto, vise d’ici à 2020 les 100 % de cartes et terminaux de paiement sans contact, 55 % – en valeur – des paiements en espèces remplacés par la carte et 8 millions de personnes payant avec leur mobile.

Egalement prévus à l’horizon 2020, une application de billettique interopérable implémentée dans 50 % des villes de plus de 200 000 habitants et le déploiement de services aux citoyens dans un minimum de 10 collectivités. Première ville à expérimenter le sans contact mobile en 2005, Caen est aujourd’hui avec Nice et Strasbourg, l’un  des pionniers dans l’usages des services mobiles NFC (lire aussi http://www.alliancy.fr/2013/11/15/nfc-vers-un-envol-du-sans-contact-mobile_6345.html).

A l’occasion de l’université NFC des territoires, la communauté d’agglomération Caen-la-Mer a lancé le Pass Incity, application pour smartphones et tablettes en six langues qui embarque un annuaire des commerces et services avec géolocalisation, les bons plans et offres promotionnelles, ainsi que les lieux touristiques emblématiques. Incity a été réalisé en partenariat avec la CCI Caen-Normandie, le Comité départemental du Tourisme et les Vitrines de Caen et développé par les sociétés caennaises Dejamobile et Unik. Une fonction de carte de fidélité sera activée fin 2014.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

  1. par Dubois

    C’est un début technologique pour un monde à la big Brother, il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d’identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six. »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation que nous achetons, même sur votre nouvelle carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits (barre de garde ou guard bar en Anglais) à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres visuellement donne le 6, les chiffres de la partie droite du code barre ne sont pas cryptés, si vous avez un 6 au-dessus vous avez systématiquement les 2 petits traits comme pour les guard bar = 6, regardez les barres codes qui sont chez vous pour vérifier (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier?). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666, puce RFID verychip ) …

    après le futur krach économique à cause de la dette et des crises on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé pour les épidémies (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) il faudra faire le bon choix …
    science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
    «Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.» Albert Einstein