Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Ouverture des appels à projets « cœur de filière » du Fonds National pour la Société Numérique

Ouverture des appels à projets « cœur de filière » du FSNCe sont 150 millions d’euros qui seront consacrés aux projets « cœur de filière » du Fonds National pour la Société Numérique (FSN), dans le cadre des Investissements d’Avenir. Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, a fait le point sur le sujet, jeudi 25 avril, en compagnie de Louis Gallois, Commissaire général à l’Investissement. C’est à Paris, dans les locaux de la société Oodrive, spécialiste de la gestion de fichier en ligne, que les deux officiels ont détaillé l’action du FSN autour de l’initiative « cœur de filière ».

« Nous sommes des rassembleurs, notre rôle est de pallier à la faiblesse du système productif français [sur les enjeux de coopération] » a souligné Louis Gallois en présentant le FSN. Il a pris pour exemple le projet Nu@ge, auquel participe Oodrive et 4 autres sociétés françaises, en partenariat avec l’Université Pierre et Marie Curie. Ce projet de « Cloud français sécurisé, ouvert et écologique », qui bénéficie d’un soutien de 4,5 million d’euros de l’Etat, doit servir de porte-drapeau dans les 2 ans à venir pour montrer les synergies possibles en France entre le monde des entreprises et celui de la recherche, autour des questions d’innovation.

Le Cloud est l’une des thématiques prioritaires pour les investissements du FSN dans le cadre des projets « cœur des filières ». « Par ces temps de sérieux budgétaire, nous voulons éviter le « saupoudrage » et faire des choix qui se concentrent sur des points de la chaîne de valeur [du numérique] » a expliqué Fleur Pellerin.

Outre le Cloud, les autres axes concernés seront donc le Machine to Machine (M2M), les logiciels embarqués  et les objets connectés, dont l’appel à projets s’ouvre dès le mois de mai, la sécurité des réseaux informatiques d’ici un mois également, puis la Simulation numérique haute performance et le calcul intensif (en juin) et enfin le Big Data – associé au Cloud computing – au début de l’automne.

La conférence de presse a également été l’occasion de préciser les autres sujets sur lesquels le FSN se concentrerait plus généralement : l’e-santé, l’e-éducation et une démarche de prêts visant à aider les entreprises à réussir leur transition numérique.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *