Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Dématérialisation : la FFF numérise la feuille de match

La Fédération Française de Football a récemment lancé un projet de dématérialisation de l’ensemble de ses feuilles de match. Grâce à une application cross-canal développée par Umanis, la FFF compte sérieusement réorganiser toutes ses données.

La FFF prévoit de mettre à disposition 15 000 tablettes pour la prochaine saison. © Charlie Perreau

La FFF prévoit de mettre à disposition 15 000 tablettes pour la prochaine saison. © Charlie Perreau

2 millions de licenciés, 18 000 clubs, 30 ligues régionales…Avec la FFF, les chiffres sont souvent colossaux ! Le volume de données brassé par tous ses évènements ne peut qu’être démesuré. Et au cœur de toutes ces données, il y a la feuille de match, ce fameux procès-verbal à remettre obligatoirement à la fédération. De la composition des équipes à l’historique des rencontres en passant par les actions pendant les matchs, une multitude de paramètres est prise en compte pour pouvoir remonter le maximum d’informations à l’organisme qui régit le football français. Pour en finir avec la feuille de papier souvent illisible et pour mieux contrôler les données, la FFF a décidé de dématérialiser ses feuilles de match en septembre 2013. En effet, cette fiche restait le dernier « pan ancestral » dont voulait « se débarrasser » Jean Lapeyre, directeur général adjoint de la FFF. Umanis, un groupe de conseil spécialisé en Big Data et relation client, a donc été choisi en mars 2014 pour concevoir une solution.

Pour la FFF, cette dématérialisation devait absolument s’accompagner d’une application ergonomique, simple et intuitive. Le choix d’Umanis s’est finalement porté sur une application hybride afin d’être compatible sur tous les Operating Systems. La fédération souhaitait proposer un service qui soit à la fois intuitif et cross-canal. « L’application web permet ainsi aux clubs de préparer les données du match, puis de les récupérer sur tablette pendant la rencontre et resynchroniser le tout sur un ordinateur à la fin du match », explique Babak Rashidi, directeur web et digital Umanis Consulting. L’autre point plébiscité par l’organisation était « le mode hors connexion ». « Sur certains terrains, il n’y a pas de couverture réseau. Les clubs ont donc besoin d’être sur un mode déconnecté pour pouvoir utiliser la feuille en toutes circonstances », précise Jean Lapeyre.

Renouer le dialogue avec les clubs

Ce nouvel outil se destine donc à tous les clubs, qu’ils soient amateurs ou professionnels. « On voulait toucher tout le monde afin d’homogénéiser la procédure. Seuls les clubs du Championnat de France ne sont pas encore concernés bien que nous souhaitons les intégrer à terme », indique Jean Lapeyre. Après avoir lancé la première phase pilote sur trois ligues régionales et deux districts en septembre 2014, non seulement les retours ont été positifs mais la relation de la FFF avec ses clubs s’est nettement améliorée. « Cette initiative nous a permis de renouer le dialogue avec les clubs et ça montre que la FFF est capable d’innover dans le cœur du métier, c’est-à-dire sur le terrain », raconte le directeur adjoint. Depuis le lancement de cette première phase de test, des visio-conférences ont régulièrement lieu avec les centres pour récolter un maximum de feedbacks. A partir de janvier 2015, le projet rentrera dans la deuxième phase pilote : une poule de chaque ligue régionale pourra tester l’application. La FFF se laisse encore six mois pour améliorer l’outil et envisage un déploiement généralisé de l’application étalé sur deux saisons dès septembre 2015.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *