Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

55, l’agence digitale qui aime les chiffres !

L’année 2015 sera celle du décollage à l’international pour la « data agency » 55, créée il y a cinq ans par des anciens de Google. Un objectif qui sera largement soutenu par l’embauche d’une trentaine de personnes. Rencontre avec Mats Carduner.

Mats-Carduner,-co-fondateur-55-article

Mats Carduner, co-fondateur et CEO de Fifty-five

Dans le cadre des journées Startup Assembly*, organisées par la French Tech, la « bande » des dirigeants de Fifty-Five, spécialiste français du Business Analytics marketing, invite demain, vendredi 29 mai, à visiter ses locaux, situés en plein cœur de Paris, près de l’Opéra. Et propose pour l’occasion un « atelier dédié à l’envol vers l’international », ce que cette data agency est elle-même en train de vivre à vitesse grand « V ».  55, qui vient de souffler sa cinquième bougie, a ouvert récemment des bureaux à Londres et Hong Kong.

Aujourd’hui, l’agence compte 120 salariés dans trois pays (France, Grande-Bretagne et Hong kong), et vise désormais les Etats-Unis et la Chine avec la montée des Baidu, Alibaba et autre Tencent… Trente embauches sont prévues cette année, des profils d’ingénieurs, experts média, experts data notamment… Car le métier de cette société d’un nouveau genre, entre la technologie et le conseil, est bien le traitement de la donnée dans le domaine du marketing.

L’approche de 55 s’appuie ainsi sur trois axes : l’achat média intelligent, le CRM intelligent et le data reporting. « Dans ce domaine, les directions générales avaient besoin d’une lecture simple et rapide des chiffres en matière de connaissance client et de marketing », explique Mats Carduner, l’un des fondateurs de 55 et ancien patron de Google France, passé par L’Oréal.

Leur service, qui s’adresse aux directions générales et marketeurs de grands groupes (Renault, L’Oréal, Richemont, Axa, 3 Suisses, Ferrero, LVMH…) comme des pure players du web (Sarenza…), vise à les rendre plus efficaces sur le parcours client via la data. « Notre force est justement de disposer des deux aspects, conseil et techno. Car il faut maîtriser les outils et solutions de collecte et de traitement des données pour être encore plus compétitifs auprès de nos clients », poursuit le dirigeant.

De fait, depuis cinq ans, les choses ont évolué entre commerce physique et on-line : « Ces différents canaux ne sont plus en compétition, mais plutôt complémentaires. Ce qui implique de repenser totalement le suivi du parcours-client, en le personnalisant. » Quand on sait que 55 % (d’où leur nom !) des clients achètent en magasins contre 2 % seulement sur Internet, leur objectif est bien d’optimiser les actions marketing autant sur les points de contacts digitaux que physiques, magasins, boutiques et autres… pour changer la donne.

L’ambition des « jeunes » créateurs de Fifty-Five est de devenir à terme l’un des leaders mondiaux des agences de communication, centré sur la donnée avec des clients présents aux quatre coins du monde…

* Du 28 au 30 mai, partout en France, les start-up et autres lieux d’innovations ouvrent leurs portes à tous, à l’initiative de La French Tech. Outre Paris, d’autres villes labellisées, notamment Lyon, Grenoble ou Bordeaux… participent activement.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *