Recrutement : pour une approche « collaborative » de la pré-qualification de profils

Capture d'écran d'Hello Talent © Talensoft

Capture d’écran d’Hello Talent © Talensoft

L’application « Hello Talent » de l’éditeur français Talentsoft (RH) sortira la semaine prochaine dans une version plus aboutie. L’idée : proposer un outil collaboratif gratuit pour tout profil et toute taille d’entreprise. A tester !

LinkedIn, Twitter, Viadeo, Pinterest, Facebook…. Les réseaux sociaux professionnels, de plus en plus omniprésents, fourmillent de candidats potentiels pour les entreprises en quête de profils, notamment « pénuriques » ! Pour ne citer que les développeurs informatiques, les responsables commerciaux, les data scientists… mais aussi, les directrices de crèche !

Pour faciliter la vie de ceux qui recrutent et qui peinent pour agréger des informations sur les profils, l’éditeur français Talentsoft lancera le 15 mars une nouvelle version plus aboutie de son appli « Hello Talent » : elle permet de détecter des profils pertinents en ligne, et de se constituer un vivier de candidats, tout en échangeant avec son réseau sur les profils des candidats potentiels.

Des candidats qui ne candidatent plus

« Depuis 2012, il y a un vrai changement dans la fonction RH, analyse Alexandre Pachulski, directeur général produits chez Talentsoft. Au-delà de la digitalisation et des interactions à tout-va en dehors de l’entreprise, face à la pénurie de certains profils, publier une annonce et attendre de recevoir des CV ne suffit plus… C’est en fini l’ère du Post & Pray ! »

Alors, la clé ? Il faut partir à la recherche de ces perles rares et ce métier, à l’heure du numérique, n’a plus rien à voir avec ce qu’il a pu être. Le recrutement a changé : « Il faut écouter les profils. Il faut nouer des relations plutôt que de trier des CV, conseille-t-il. Pour cela, il peut être nécessaire de passer par d’autres personnes susceptibles de susciter leur intérêt, de trouver un ambassadeur qui parle le même langage ». Et là, rien de tel que les réseaux sociaux pour « sourcer » les profils qui vous intéressent. Le sourcing n’est pas seulement une tendance, cette fonction d’expertise au sein des entreprises devient cruciale.

L’idée de l’appli Hello Talent vise justement à « créer une relation avec un candidat ». Car c’est super que tel profil vous plaise, mais moi, employeur, vais-je lui plaire ?

Lancé en version bêta en septembre 2014 et développé sur le free time de ses salariés, l’appli Hello Talent de Talentsoft compte, dix-huit mois plus tard, 3 000 utilisateurs (présents dans 285 villes différentes). Parmi les « aficionados », Christian Dior, Air France, Babilou, HopeWork… Des sociétés françaises, hollandaises ou israéliennes… De grandes entreprises comme des start-up ! Aujourd’hui, 28 000 profils ont été créés (« c’est-à-dire quelqu’un qu’on a eu envie de découvrir »), dans plus de 500 communautés ou métiers.

Plein de gens ne voient pas les offres d’emploi

« Notre appli marche très bien pour les start-up. Elle permet de recruter les premiers talents dont on va vraiment avoir besoin. Ces petites sociétés cumulent plusieurs problèmes : elles n’ont pas de marque employeur forte, pas de ressources illimitées, pas d’expert en recrutement… C’est toute l’équipe, en général toute petite, qui recrute tout le temps », détaille le dirigeant.

Pour les grands groupes, c’est un peu la même chose. Ils doivent parfois faire face à un manque de collaboration entre les équipes de recruteurs, ils doivent gérer des viviers importants de candidats potentiels (1 offre d’emploi peut générer 1 millier de réponses !) et le traitement des candidats par la suite est une opération lourde qui ne permet pas toujours de créer «  une vraie relation »…

Dans les deux cas (qu’elles soient petites ou grosses), la question du recrutement dans les entreprises doit être abordée différemment, pour entrer dans l’ère du recrutement proactif. C’est-à-dire que l’on s’y prend avant même que l’on ait besoin de profils ou que ces derniers soient en recherche…

Hello Talent permet de sauvegarder et d’organiser les profils des candidats, de façon par la suite à les contacter de la façon la plus adaptée autour de leurs centres d’intérêt. « L’idée est de nouer une relation avant, pendant et après une offre d’emploi. En piochant sur n’importe quel réseau social, on peut ainsi taguer des profils par métiers, par compétences… récupérer des informations comme le contact du profil et lancer une demande de RDV », poursuit Alexandre Pachulski.

Une fois que l’on a « stocké » un certain nombre de CV dans son « vivier », l’appli permet de les trier en fonction de différents tags, de les visualiser sur une page… et, le profil affiné, partir de nouveau chercher sur l’ensemble du web (ou sur certains réseaux uniquement) de nouveaux talents…  jusqu’à leur adresser des offres d’emploi.

« L’appli, entièrement gratuite dans sa version de base, permet de dénicher des talents avant même qu’on en est besoin et avant même qu’ils en ont l’idée », conclut-il. Avec cette offre, Talentsoft cherche à séduire des agences de recrutement et des recruteurs, des start-up et des PME, des ETI et des grandes entreprises. Pour l’instant, pas de traitement de masse. La clé, c’est la personnalisation de la relation.

Des services supplémentaires, payants cette fois, sont également proposés par Hello Talent, comme l’import de données (fichiers Excel, intégration avec un ATS…) ou l’accès à toutes les nouvelles fonctionnalités avancées en avant-première… Sans oublier toute l’offre digitale (en mode SaaS) de modules RH que l’éditeur propose dans la continuité de l’application si besoin. De quoi être à la pointe dans un domaine où la concurrence fait rage, avec des sites comme Seeing, ScoringLine, MyJobCompany, Qapa…

Plus d’infos : www.hellotalent.com


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *