Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Etude : A l’école les inégalités sont aussi numériques

A lire dans Alliancy : les inégalités numériques à l'écoleDes élèves en manque de matériel informatique et des enseignants insuffisamment formés aux TIC (Technologies de l’information et de la communication). C’est le constat qui ressort de la troisième étude européenne sur les TIC à l’école, réalisée par le réseau « Européan Schoolnet » avec l’Université de Liège et fondée sur 190 000 réponses provenant de 27 pays.

Ce rapport révèle que si la plupart des écoles sont désormais connectées – le nombre d’ordinateur a doublé depuis 2006 – le taux d’utilisation des TIC et les niveaux de compétences numériques restent très inégaux. Les pays scandinaves et nordiques (Suède, Finlande, Danemark) disposent des meilleurs équipements tandis que les élèves polonais, roumains, italiens, grecs, hongrois et slovaques sont ceux qui risquent le plus de ne pas disposer des équipements adéquats.

A l’échelle européenne, seul 1 élève sur 4 âgé de 9 ans, fréquente une école dotée de très bons équipements numériques, avec du matériel récent et un haut débit rapide (minimum 10mbps) et un très bon environnement de connexion (site web, adresse électronique pour les élèves et les enseignants, réseau local, dispositif d’apprentissage virtuel).

De leur côté, les enseignants ont généralement une vision positive des TIC. Cependant leur sensibilisation au numérique est rarement obligatoire, ce qui les contraint à se former en dehors de leurs heures de travail dans le cadre d’une démarche personnelle.

Pour  Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique, « la formation aux TIC et l’acquisition de compétences dans ce domaine ne doivent pas être réservées à une poignée de privilégiés, mais être accessibles à tous les élèves et à tous les enseignants ».

En France, des initiatives allant dans ce sens voient le jour ; Microsoft a lancé fin 2012,  une classe «immersive » 100 % numérique en banlieue parisienne. Cependant la route est encore longue : le pays se classe en 24ème position sur 27 pour l’utilisation du numérique dans l’éducation, selon l’étude Pisa de l’OCDE.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (2)

  1. par WIXXIM

    Bonjour,
    A noter que Microsoft Education a aussi créé la solution Windows MultiPoint Server.
    Cela permet par exemple d’équiper une salle informatique à moindre coût par le concept du partage de ressources : 1 seul PC peut gérer juqu’à 20 élèves en même temps.
    A découvrir sur http://www.wixxim.fr

    • par Francois Aubriot

      Microsoft peut creer beaucoup de chose, meme les donner ( en fait ne faudrait pas devoir dépenser 1 cts de licence.. pour les écoles).
      Attention le numérique (l’informatique) c’est comme la drogue le 1° shoot conditionne beaucoup de choses dans sa vie d’addict… et ça Microsoft l’a très bien compris, en use et en abuse. Le probleme de la formation des profs est essentiel, peu importe la technologie utilisée.. Les profs ont de plus en plus de choses à faire, de moins en moins de temps (et bientot moins de vacances…) Il faut donc repenser complètement les usages.. et pourquoi pas imposer les logiciels libre, le rendre obligatoire ? Plutot que de payer des licences, re faire circuler l’argent public dans l’économie locale, nationale..
      Pour celle et ceux que le sujet interesse
      http://www.april.org/le-service-public-deducation-sceren-cndp-est-il-le-nouveau-showroom-de-microsoft-avec-la-complicite-du-cafe-pedagogique
      http://ecolenumeriquedurable.fr
      http://www.dotriver.eu (et ce n’est pas que pour les écoles :-) )
      sinceres salutations
      fa