Les données dans la nouvelle économie numérique

Le terme « révolution » se définit comme un changement radical et de vaste portée de conditions, d’attitudes ou d’opérations.Quelle meilleure manière de décrire la transformation radicale que connaissent les entreprises après le passage à l’économie numérique ? Les entreprises parlent de l’économie numérique, mais quels sont les outils et les innovations qui ouvrent de nouvelles perspectives ?

Vincent Gonnot, Les données dans la nouvelle économie numérique

Vincent Gonnot, Directeur Europe du Sud, Couchbase

Selon la Commission européenne, l’économie numérique est « le plus important facteur unique d’innovation, de compétitivité et de croissance et recèle un potentiel énorme pour les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises (PME) européennes ».

Les applications Web, mobiles et IoT sont au cœur de l’économie numérique – une opportunité d’affaires de plusieurs milliers de milliards de dollars – et le NoSQL est le système de base de données opérationnelle qui en est le moteur. Reposant sur le cloud, le mobile, les réseaux sociaux et les technologies Big Data, elles sont devenues essentielles aux entreprises du monde entier. Rien ne semble arrêter l’explosion des nouvelles applications, mais qu’est-ce qui se trouve derrière les applications ? Quels outils les développeurs utilisent-ils pour traiter la masse de données ?

Bases de données relationnelles ou non relationnelles

La dorsale, dont l’importance est telle, se rapporte souvent à une décision entre une base de données relationnelle ou non relationnelle. Les bases de données relationnelles sont apparues à l’époque des macro-ordinateurs et des applications Métiers, longtemps avant Internet, le cloud, Big Data, les technologies mobiles et aujourd’hui, l’économie numérique. Les bases des données NoSQL ont été spécifiquement conçues pour répondre à de nouvelles exigences des entreprises, dont le besoin de développement agile et d’exploitation à n’importe quelle échelle.

Toutefois, cela ne signifie pas que le monde des entreprises d’aujourd’hui n’a pas de place pour les bases de données relationnelles. Ce qui est important, pour un développeur, c’est de comprendre les besoins des entreprises et de fournir les meilleures infrastructures possibles permettant d’y répondre.

Les bases de données relationnelles sont adaptées aux applications de gestion d’entreprises qui existent de longue date, telles que les systèmes de planification des ressources d’entreprise (ERP) et de gestion de la chaîne d’approvisionnement (SCM), qui continuent d’avoir une importance cruciale dans de nombreuses entreprises. La différence avec le NoSQL se trouve dans le détail. Les bases de données non relationnelles répondent aux exigences en termes de performance, d’évolutivité, de disponibilité et d’agilité des applications de relation client. 

Avec tant de données à saisir, les données sont devenues la nouvelle devise, et les développeurs open source sont les banquiers si essentiels à la réussite des entreprises.

C’est seulement en dérivant des informations tirées de données, au moment de l’interaction, qu’une entreprise peut reconnaître avec qui elle a affaire, comprendre ce que ces personnes veulent et leur fournir une excellente expérience. Les entreprises qui peuvent instantanément enregistrer, trouver et accéder à leurs données garderont une longueur d’avance en étant capables de fournir à leurs clients des expériences exceptionnelles et de créer des produits et des services novateurs qui leur permettront de réussir dans l’économie numérique.

Adoption du NoSQL

Les entreprises les plus novatrices adoptent le NoSQL, l’introduisant avec succès dans leurs environnements relationnels. De nombreux développeurs déploient le NoSQL à grande échelle afin de relever les défis suivants et de répondre aux nouvelles exigences des entreprises :

  1. Les clients sont de plus en plus exigeants, ce qui signifie que les processus des entreprises doivent être rapides et agiles afin de répondre à leurs besoins.
  2. Pour satisfaire à ces exigences, les entreprises doivent faire preuve d’évolutivité afin de fournir à des milliers, voire des millions d’utilisateurs, une performance constamment élevée, et ce 24 heures sur 24, 365 jours par an.
  3. Internet connecte tout, ce qui signifie que les entreprises doivent prendre en charge différentes applications avec différentes structures de données et d’innombrables interactions en temps réels.
  4. Avec l’importance croissante du Big Data, il est devenu essentiel d’enregistrer des données semi-structurées/non structurées générées par les clients à partir de différentes sources.

 Le NoSQL vise à répondre à ces besoins afin d’aider les entreprises à rester compétitives dans un très grand nombre d’applications, notamment :

  • en soutenant de très nombreux utilisateurs simultanés ;
  • en fournissant une grande réactivité à une base d’utilisateurs répartis dans le monde entier ;
  • en étant toujours disponibles, sans jamais aucun downtime;
  • en traitant des données semi-structurées et non structurées ;
  • en s’adaptant rapidement à des exigences en constante évolution avec des mises à jour fréquentes et de nouvelles fonctions.

Vous vous direz peut-être : « pourquoi maintenant ? », « pourquoi changer ? », ou même, « s’il n’y a rien de cassé, il n’y a rien à réparer ». Le plus important, c’est que l’économie numérique devrait s’élever à 3200 milliards d’euros sur les marchés du G20 et représente déjà 8% du PIB en Europe. Elle offre des possibilités et recèle du potentiel à une époque d’incertitude économique et de changement politique.

En cette période de transition et de doutes, l’économie numérique est là pour rester – elle stimule la croissance, crée des emplois et contribue à des gains de productivité supérieurs, fournissant des opportunités aux développeurs partout en Europe.

Il est essentiel d’avoir des infrastructures modernes pour maximiser les temps de disponibilité et répondre aux exigences d’échelle pour faire des affaires dans l’économie numérique d’aujourd’hui. Avec le NoSQL, les entreprises peuvent se développer avec agilité et fonctionner à n’importe quelle échelle pour fournir la performance et la disponibilité requises afin de répondre aux besoins de l’économie numérique.


Laisser un commentaire

Espace abonnés