En 2017, cap sur l’agilité et la disponibilité des entreprises

L’année qui vient de s’écouler a mis en lumière l’importance de la disponibilité, à la fois des services et des données. Plusieurs pannes informatiques de grande ampleur à travers le monde ont amené à une vraie prise de conscience de l’importance d’un accès continu aux données et aux services critiques.

Patrick Rohrbasser, ‎Regional Vice-President Veeam France

Patrick Rohrbasser, ‎Regional Vice-President Veeam France

En 2017, les entreprises devront de plus en plus s’adapter aux attentes de leurs clients et s’efforcer de fournir leurs services de façon transparente. Voici les quatre grandes tendances à prendre en compte afin de satisfaire pleinement aussi bien leurs clients que leurs partenaires :

  • Les frontières entre cloud public, privé et hybride s’estompent : il y a encore quelques années, l’idée d’étendre l’infrastructure du datacenter à un cloud hyper-public n’était pas la solution privilégiée, pour des raisons liées à son accès et sa sécurité. Aujourd’hui pourtant, le marché semble prêt à accepter l’adoption d’architectures de cloud hybride pour les infrastructures comme pour les applications. Cette évolution a déjà commencé, et une adoption à plus grande échelle se profile, favorisée par les perspectives de gain en agilité opérationnelle et en fiabilité, et la possibilité d’assurer une disponibilité permanente des données et applications, partout, n’importe quand.
  • L’expansion du ‘software-defined infrastructure’ : le « software-defined datacenter » est une tendance marquante de ces dernières années, en partie grâce au succès de la virtualisation. L’exécution des applications dans un environnement virtualisé offre de nombreux avantages aux entreprises, en termes d’efficacité, de fiabilité et de flexibilité, mais aussi de facilité de gestion, d’économies de temps et de ressources. A mesure que les entreprises évoluent, les exigences envers les fournisseurs de logiciels et de services vont s’accroître.
  • Maintenir une longueur d’avance sur les hackers : les menaces de piratage et des malwares (en particulier le ransomware) vont sans aucun doute causer de nombreuses nuits blanches aux directeurs informatiques en 2017. Les entreprises qui tentent de préserver leur disponibilité font face à une tâche colossale, en particulier quand des attaques de grande envergure contre les services DNS provoquent de graves coupures d’accès à des périodes critiques. Avec la multiplication des offres de services numériques, les cyber-pirates ne sont jamais bien loin. Les entreprises doivent donc plus que jamais mettre l’accent sur la sécurité des données de bout en bout, leur sauvegarde et leur restauration, pour veiller à ce que leurs services restent accessibles sans interruption.
  • Plus de données, donc plus de possibilités : face à l’afflux d’informations provenant de l’IoT et de la complexité croissante des systèmes métiers,le datacenter est appelé à stocker un volume croissant de données, à la fois historiques et critiques. L’avantage pour les entreprises de collecter des données est de les mettre à profit pour affiner leurs prises de décisions stratégiques. Cependant, ces outils analytiques ne porteront leurs fruits que si les données en question sont à la fois disponibles et solides. Dans les entreprises qui s’appuient sur de tels outils pour dynamiser leurs opérations, toute interruption d’activité paralyse non seulement la capacité de transaction avec les clients et les fournisseurs mais contrecarre également les prises de décisions. Les entreprises doivent tout mettre en œuvre pour maintenir la disponibilité de leurs systèmes critiques dont dépendent leurs fonctions analytiques.

Le paysage technologique offre aujourd’hui des possibilités illimitées aux entreprises pour proposer des services de grande qualité reposant sur le datacenter et sur les informations qu’il héberge. On attend de ces données qu’elles soient disponibles à la demande. L’époque où une interruption était considérée comme un simple incident dans une entreprise est révolue. En 2017, le datacenter sera au centre de la scène et deviendra un élément primordial de l’infrastructure, aussi bien pour le stockage d’informations que pour les services fournis aux clients, salariés et partenaires. En parallèle, il deviendra vital pour les entreprises de disposer d’un plan de disponibilité pour assurer leur continuité d’activité et répondre aux attentes… et même d’aller au-delà.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *