Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Pascal Montangon de PTC France – Comment l’Internet des Objets va révolutionner la production industrielle et l’engagement des clients ?

Pascal Montangon - Comment l’Internet des Objets va révolutionner la production industrielle et l’engagement des clients ?

Pascal Montangon, Technical Sales Manager chez PTC France

L’Internet des Objets suscite depuis quelques années de nombreux débats concernant son impact sur l’évolution de la production industrielle. Selon le cabinet de conseil McKinsey & Company, l’Internet des Objets consiste à intégrer et embarquer des capteurs et systèmes intelligents dans les machines ou divers produits afin que ceux-ci communiquent entre eux.   

Les clients finaux ainsi que les industriels peuvent trouver de nombreuses utilisations de cet environnement ultra connecté. Par exemple, l’Internet des objets permet aux entreprises de gérer des biens et équipements, d’en optimiser les performances et même de créer de nouveaux modèles économiques. Toutefois, il semble indéniable que ce réseau d’objets connectés impacte significativement l’économie qui l’entoure.

Un récent rapport de McKinsey & Company intitulé « Disruptive technologies: Advances that will transform life, business, and the global economy » estime que d’ici à 2025 le marché de l’Internet des Objets et son impact économique pourraient atteindre 5 à 7 milliards de dollars. Un rapport similaire (bien que plus mesuré), rédigé par Gartner, estime quant à lui que l’Internet des Objets aura un impact économique mondial d’une valeur atteignant 1,9 milliard de dollars d’ici 2020.

Internet des Objets : d’où provient sa valeur économique ?
Les exemples d’utilisation de l’Internet des Objets dans la vie quotidienne sont nombreux. Le plus connu est certainement FitBit, accessoire sportif indiquant via plusieurs capteurs corporels, le degré d’activité physique du porteur à tout moment de la journée. Il en est de même pour la jauge de carburant d’un véhicule qui rappelle le nombre de kilomètres qu’il est encore possible de parcourir avant de tomber en panne d’essence. Connecter sa jauge au système de navigation permet de trouver la station essence la plus proche pour éviter une telle situation.

Des experts s’accordent à dire que l’Internet des Objets va transformer considérablement et en très peu de temps le paysage industriel mondial et affecter l’ensemble de la chaîne de valeur et des facteurs de production : travail, capital, énergie et information. L’impact économique se fera ressentir en priorité sur la manière dont les produits sont fabriqués.

Avec l’« Internet industriel », la création de produits toujours plus intelligents et toujours plus connectés a tendance à devenir rapidement de plus en plus complexe. En conciliant les phases initiales de la conception technique, les processus de production en atelier et l’organisation du service après-vente, les fabricants peuvent réduire les erreurs, gagner en flexibilité dans leur manière de gérer les modifications techniques tardives, réduire les processus en cours et, enfin, accélérer l’introduction de nouveaux produits supposément rentables.

Mais en analysant de plus près les bénéfices de l’Internet des Objets, les choses commencent à devenir de plus en plus intéressantes. Les produits intelligents et connectés récupèrent des données en temps réel qui permettent d’optimiser leur gestion et leur maintenance. Être en mesure de gérer un produit après sa vente revient à créer un « cordon ombilical numérique » qui offre aux fabricants une visibilité leur permettant d’interagir à distance avec les produits et ce où qu’ils soient.

Imaginons qu’une machine à laver puisse diagnostiquer elle-même les problèmes. Elle évite ainsi la venue d’un réparateur qui doit déterminer la cause de la panne, en supposant en plus que ce dernier dispose de la pièce appropriée pour effectuer la réparation. Imaginons alors que la machine puisse détecter le problème, transmettre les informations au fabricant via un système d’entretien connecté et prévenir le fabricant pour que ce dernier livre une nouvelle pièce, qui sera par la suite remplacée par un professionnel agréé de la société lors de la première visite d’entretien. Cette machine connectée permettrait donc de satisfaire pleinement le client utilisateur, qui disposerait alors d’un produit toujours performant, et qui, par conséquent, aurait une confiance absolue envers le fabricant de la machine. En plus de ce bénéfice client évident, le fabricant pourrait réduire les coûts liés aux visites d’entretien répétées et au sur-stockage de pièces.

Aujourd’hui l’intérêt économique de l’Internet des Objets devient une évidence. L’impact économique mondial se chiffre en milliards de dollars et donne la possibilité aux industriels d’engager les clients au-delà de leur achat par le biais de contrats d’entretien visant à créer un partenariat construit autour de la performance du produit.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *