Vendre Hadoop aux dirigeants d’entreprises : une question de valeur métier

aurelien-goujet_article

Aurélien Goujet, SE Director Southern Europe and Benelux de MapR

Début 2016, dans l’un de ses rapports Wave, Forrester Research indiquait que 100% des grandes entreprises seraient amenées à utiliser Hadoop à terme, et que toute entreprise souhaitant faire de l’analyse avancée de données serait amenée à migrer vers Hadoop dans le futur.

Pour autant, une fois les discussions lancées autour de la mise en place d’un tel projet, les DSI sont encore souvent confrontés aux réticences des équipes dirigeantes qui s’interrogent sur la valeur ajoutée que cet investissement peut apporter à leur entreprise. 

Il convient alors de s’interroger sur ce qui intéresse vraiment les dirigeants. Leur principale préoccupation est l’augmentation des indicateurs clés de l’entreprise (revenus, bilans, …), ainsi que la rentabilité des investissements. En résumé, les convaincre d’adopter Hadoop avec une approche telle que « cette plateforme nous permettra de traiter des quantités gigantesques de données structurées et non structurées dans des milliers de clusters », revient à aller droit dans le mur.

L’idée est bien de mettre l’accent sur la valeur qu’apporte la technologie ou la solution que l’on cherche à faire financer et supporter. Il convient ainsi de parler des résultats qu’il est possible de générer pour augmenter les recettes, réduire les coûts, améliorer la rentabilité et d’insister sur les possibilités d’amélioration de l’efficacité opérationnelle. En somme, jouer la carte business.

Nous exploiterons un plus grand nombre de données dont nous avons déjà payé la collecte

Sans trop rentrer dans les détails, expliquez à vos dirigeants que les données ne naissent pas toutes égales, et que la plupart d’entre elles appartiennent à des catégories que les systèmes traditionnels ne peuvent pas traiter — qu’elles proviennent d’emails, de fichiers vidéo ou des médias sociaux. Ces données contiennent des informations précieuses sur le comportement des clients, les tendances du marché et autres informations métier. En association avec une solution analytique avancée, Hadoop libèrera le potentiel de ces données et fournira aux analystes métier les outils capables de générer un réel avantage compétitif.

Nous augmenterons la valeur produite par les données de navigation

Dans ce cas, il s’agit d’expliquer qu’il est possible de rentabiliser davantage les investissements existants. Toutes les entreprises des secteurs B2B et B2C investissent massivement dans leur site web pour attirer et fidéliser les visiteurs. Mais aujourd’hui, la plupart d’entre elles reconnaissent ne pas disposer d’informations pertinentes et dignes de confiance pour savoir si leur site répond effectivement aux attentes des utilisateurs, des employés et des partenaires. Hadoop, permet d’agréger les données de navigation (clickstream) et les données provenant d’autres sources — des bases de données clients, par exemple — afin de récolter en temps réel des informations nettement plus précises concernant le comportement des clients. Par ailleurs, les données clickstream font partie de ces données difficilement analysables par les systèmes traditionnels. Hadoop les façonne et les organise de telle sorte que les analystes junior pourront les utiliser pour réaliser des rapports approfondis et actionnables.

Hadoop nous aidera à redevenir plus rapidement opérationnels en cas de faille de sécurité

Tous les dirigeants ont conscience des risques actuellement associés à la sécurité des données et savent que les délais d’immobilisation des systèmes sont synonymes de pertes financières. Hadoop permet aux DSI de comprendre plus rapidement la nature d’une attaque, de réparer les parties vulnérables du réseau et de remettre les systèmes en service tout en contribuant à leur protection contre de futures attaques similaires. Ce potentiel est dans une large mesure dû à la manière dont Hadoop gère les journaux de données, bien qu’il ne soit pas forcément nécessaire de dévoiler cette approche dans les moindres détails.

Nous ferons des économies en exploitant plus intelligemment les données collectées par les capteurs

De nombreux secteurs déploient un nombre de plus en plus élevé et varié de capteurs pour recueillir un large éventail d’informations liées aux performances, qu’il s’agisse de camions-remorques, puits de pétrole, appareils de diagnostic médical, compteurs électriques ou encore engins agricoles. Les systèmes traditionnels ne peuvent traiter efficacement qu’une petite partie de ces données. Hadoop permettra à l’entreprise de s’appuyer sur cette mine de données pour générer des rapports et des idées actionnables et concrètes: réduire les coûts de carburant, limiter les pertes de denrées périssables, ou assurer une maintenance proactive pour éviter le remplacement des équipements déployés sur le terrain.

Pour bien « vendre » Hadoop aux dirigeants, il est essentiel d’être attentif aux motivations qui amènent ces managers à prendre des mesures. Le fait de justifier les investissements IT consacrés à Hadoop en fonction des résultats économiques ou de l’impact sur les recettes ou les bénéfices produira de bien meilleurs résultats que les justifications qui reposent généralement sur la logique du Big Data.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *