Suez : le Smart Opération Center, moteur d’innovations

Situé dans la commune du Pecq dans les Yvelines (78) et principalement constitué d’équipes d’ingénieurs, de développeurs et de data-scientistes, le smart opération center de Suez fête ses un an d’activité. Avec près de 2,6 millions de compteurs connectés qui transmettent près d’un milliard d’informations par mois, les équipes du Pecq ont pour mission d’assurer l’acheminement d’une eau de qualité aux consommateurs.

Salle opérationnelle du smart opération center © M.Schwebel

Salle opérationnelle du smart opération center © M.Schwebel

« Entre le distributeur et le client final, il y a une perte de 20%, due aux micro fuites. », explique François Moreau, directeur commercial. « Mais aujourd’hui la technologie a évolué. Les capteurs sont plus petits, plus performants, plus robustes et ont un coût unitaire plus faible. De plus la capacité de stockage a augmenté. Notre métier consiste à transformer ces données brutes, issues des capteurs, en informations utiles pour les exploitants et les collectivités locales ». Ce n’est pas le rôle du département Smart solutions de faire les relevés de compteurs ou d’intervenir directement sur les canalisations. En revanche, l’entreprise joue un rôle de support pour aider les exploitants à optimiser leurs interventions sur le terrain.

Et c’est là que le smart opération center entre en action. Il permet de collecter, traiter et analyser les données émises par les capteurs disséminés sur le réseau hydraulique. Les équipes de Suez ont à leur disposition un outil puissant, capable d’identifier un problème spécifique, comme une fuite ou une contamination, à un endroit précis. Elles peuvent alors tenter une solution à distance ou alors monitorer l’ensemble de la chaine de communication pour résoudre le problème au plus vite.

Une politique d’innovations

Le département Smart solutions de Suez dont dépend le site du Pecq est également moteur d’innovations. L’application Influx a été testée sous le nom Ramsès dans la ville de Bordeaux. « Cet outil permet d’anticiper les besoins de stockage des bassins d’eaux usées lors des épisodes pluvieux », précise le directeur commercial. « Il prédit l’augmentation progressive des volumes d’eaux dans le système d’assainissement et permet aux équipes de commencer le vidage des bassins en amont d’une intempérie ».

D’autres innovations ont vu le jour. Comme Aquadvanced, cet outil optimise et consolide l’ensemble des indicateurs de performance des réseaux d’eau potable (débit, pression, qualité, etc.) afin d’anticiper les futures réparations, lits froid qui permet de prévoir le taux d’occupation des appartements d’une station de ski ou encore une application pour connaitre la qualité des eaux de baignade.

Le site de Pecq participe à la volonté de transformation numérique de l’entreprise. Grâce en partie à cette politique d’innovation, la ville de Poissy, elle aussi située dans les Yvelines (78), a renouvelé sa confiance à Suez en lui attribuant la délégation de son service public d’eau potable pour les dix prochaines années.

A lire également

La ville durable – Mieux gérer l’eau et l’air

 


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *