Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Feeligreen : l’Internet des objets au service de la santé

 

Article-labo

Le laboratoire de Feeligreen

Et si un simple patch pouvait tout en même temps prévenir l’apparition des rides, du cancer de la peau, des escarres ou encore soulager la douleur d’un malade atteint de douleurs chroniques ? C’est cette technologie innovante que développe la start-up grassoise (Provence-Alpes-Côte d’Azur) Feeligreen. Après une première levée de fonds en love money, la jeune société fondée en 2012 annonce le bouclage d’un tour de table d’1 million d’euros. Une somme récoltée auprès du fonds d’amorçage Technocom2 (Innovacom)  et de Seb Alliance (Groupe Seb).

A son lancement, Feeligreen a commencé par cibler le marché de la dermatologie cosmétique en lançant Feeligold ; un soin anti-rides qui prend la forme d’un patch d’électrostimulation commercialisé dans les pays de l’est et en Russie. Mais, explique Christophe Bianchi le président de la société, « si la cosmétique reste un sujet intéressant, qui nous a permis de développer notre activité, notre priorité est d’aller vers l’application thérapeutique ».

 Cette augmentation de capital devrait donc permettre à la start-up de développer des prototypes destinés à l’industrie médicale. «L’escarre est une vraie problématique, outre l’inconfort qu’il occasionne pour le patient, il représente un coût de 3 milliards d’euros par an pour la santé publique », détaille Christophe Bianchi. La technologie qu’il a développée permettrait, grâce à un patch muni de capteurs et d’un système électronique embarqué de détecter les escarres en formation, de les soigner grâce à des impulsions électriques et de prévenir le médecin en temps réel, grâce au Bluetooth. C’est d’ailleurs pour ce dispositif que la start-up a été récompensée , il y a peu, du « Prix de la plus forte ambition d’entreprise responsable  » au concours « PME Innovantes du Numérique PACA 2014″. D’autres applications seraient envisageables, notamment dans la lutte contre la douleur.

Pour l’heure, Feeligreen est en plein développement ; le fondateur de la start-up vient d’embaucher 4 personnes et prévoit de doubler ses effectifs d’ici 1 an.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *