TEDx Saclay : 4 projets innovants à suivre

La deuxième édition de TEDx Saclay s’est déroulée dans les locaux de l’EDF Lab. Nouveauté de l’année : un « Village des Innovations » où le public a pu découvrir des start-up du plateau parisien. La rédaction d’Alliancy le mag vous partage sa sélection.

La TEDx Saclay a été créée en 2015. © Flickr CC Assya Van Gysel

La TEDx Saclay a été créée en 2015. © Flickr CC Assya Van Gysel

Le plateau de Saclay n’en finit pas de bouger ! Le 30 novembre 2016, c’est l’EDF Lab, situé en plein cœur du pôle technologique, qui a accueilli des chercheurs et entrepreneurs pour la deuxième édition de la TEDx Saclay, dérivée de la célèbre conférence TED. Originaire des Etats-Unis, elle traite de trois domaines : la Technologie, l’Entertainment et le Design… d’où l’acronyme. Face au succès de l’édition américaine, les organisateurs ont créé le programme TEDx, regroupant des évènements indépendants mais qui respectent quelques critères définis par TED. A Saclay, c’est Assya Van Gysel qui en est à l’initiative. Cette année, avec son équipe, elle a défini le thème « Au-delà des limites… ». « Il y a manifestement un besoin de dépasser des limites sinon des frontières : disciplinaires, mais aussi entre individus ou entre institutions. Celles qu’on se voit imposer comme celles qu’on s’impose à soi-même, par peur ou faute de croire en son potentiel », a-t-elle confié dans Paris-Saclay le Média.

Autre grande nouveauté pour l’édition 2016 : le Village des Innovations. Cet espace ouvert au public avant les conférences, rassemble des projets d’EDF et de start-up installées à Paris-Saclay. Entre drones, réalité virtuelle et intelligence artificielle, les participants ont pu découvrir et tester plusieurs innovations. Parmi les neuf jeunes pousses présentes, quatre se sont positionnés sur le secteur du BtoB.

VVPro Prepa, une meilleure maintenance des centrales nucléaires

Développé par la R&D d’EDF, cette application permet aux techniciens de centrales nucléaires de se repérer virtuellement au centimètre près dans un réacteur. Grâce à des visuels panoramiques et en 3D, les intervenants gagnent en performance, sécurité et en temps d’intervention. Cet outil s’inscrit dans le programme « Grand Carénage » de l’électricien, qui prévoit une augmentation des interventions de maintenance sur les centrales nucléaires. 

Dataswati, l’intelligence artificielle au service de l’industrie

Fondée début 2016 par Amine Benhenni et Aurélien Verleyen, Dataswati est une start-up qui s’adresse aux acteurs de l’industrie, du frêt et de la logistique. Elle a conçu PowerOP, un assistant intelligent dédié aux régleurs, mainteneurs, opérateurs, et managers d’unités de production. Celui-ci capture et restitue les données opérationnelles via des capteurs, des objets connectés mais aussi celles issues de l’ERP et du CRM et les enrichit avec du texte (contrats, rapports, emails, feedbacks…).

Hublex, le gyropode pour les professionnels  

Spin-off de l’Université Paris Sud, Hublex a développé un gyropode destiné aux entreprises dont les structures sont importantes, comme les aéroports ou les usines. La start-up, fondée en 2015 par Jonathan Lévy, entend réduire la pénibilité au travail, augmenter la productivité des utilisateurs et diminuer le bilan carbone des sociétés. En phase de test, le gyropode, devrait être commercialisé fin 2016 sous forme de location longue durée à partir de 99 euros par mois.

4D CREA, des contenus au-delà du réel

4D CREA est un studio multimédia spécialisé dans la création de contenus en réalité virtuelle, hologrammes, Video Mapping (une technique de projection sur des volumes comme des façades architecturales)… Il s’adresse aux marques qui organisent des évènements, conférences, showrooms mais aussi aux centres commerciaux, boutiques et musées. Des grands comptes ont déjà été séduits comme Cartier, L’Oréal, Kenzo ou encore Aéroports de Paris.


Laisser un commentaire

Espace abonnés