Reezocar lève 3 millions d’euros et joue la carte européenne

La plateforme d’achat de voitures d’occasion, créée mi-2013, vise à consolider son leadership en France et accélère son développement en Europe.

Les trois cofondateurs de Reezocar

Les trois cofondateurs de Reezocar

Reezocar, start-up parisienne qui facilite la recherche et sécurise l’achat de voitures d’occasion (7 millions d’annonces en ligne), décroche un second tour de table* de 3 millions d’euros auprès de Kick Club, un syndicat de business angels, Kima Ventures (le fonds de Xavier Niel), Via ID, de ses investisseurs historiques et de quelques autres business angels.

Consolider son leadership en France, se développer à l’international, recruter entre 10 et 20 personnes d’ici à la fin de l’année, créer de nouveaux services… Voici la nouvelle feuille de route pour les mois à venir que la société se fixe en vue de renforcer son statut de leader du marché français et fournir ses services de recherche simplifiée et d’achat sécurisé de voitures d’occasion partout en Europe.

« Avec plus de 4 000 experts associés en Europe, Reezocar est le personal shopper, le tiers de confiance et l’acteur disruptif qui manquait sur le marché européen du véhicule d’occasion, pour r(é)assurer les automobilistes. C’est en tout cas notre recette pour rencontrer en Europe le même succès qu’en France et permettre à chacun d’acheter sa voiture d’occasion en toute sérénité », assure Vladimir Grudzinski, l’un des trois cofondateurs de Reezocar**.

« La demande en voitures d’occasion explose. Après la Belgique, ouverte le mois dernier, nous comptons nous développer rapidement dans les autres pays européens », ajoute Laurent Potel, CEO et cofondateur de Reezocar. Dans un contexte de forte croissance du marché de l’achat de voitures d’occasion face à un marché du neuf en perte de vitesse, Reezocar compte plusieurs milliers de clients depuis son lancement et un taux de satisfaction de près de 94 %. La plateforme fait en effet économiser 25 heures de recherche à ses utilisateurs et, en moyenne, 15 % de leur budget d’achat…

En devenant investisseur principal dans Reezocar, Via ID ouvre son expertise à un acteur disruptif, qui fait bouger les lignes du marché du véhicule d’occasion. « Cette approche servicielle s’inscrit dans notre souhait d’accompagner les changements actuels des comportements de mobilité. Notre mission est d’aider au développement de Reezocar pour en faire un leader européen. Cela passe aussi par une fertilisation croisée entre Reezocar et les métiers historiques de Mobivia Groupe, avec ses enseignes européennes Norauto et Midas », explique Yann Marteil, directeur général de Via ID***, accélérateur d’entreprises dédiées aux nouvelles mobilités, au sein de Mobivia Groupe, qui entre au conseil stratégique de Reezocar (de même que Cyril Grislain, leader de Kick Club).

Des recrutements techniques en vue

A l’ère d’Internet et des plateformes, le consommateur entend disposer d’un service en ligne clé en main et d’une expérience utilisateur sans dérapage. « Avec ce tour de table, nous allons nous renforcer sur l’IT et passer de l’idée au développement et à l’exécution de nouveaux services. Pour cela, nous recrutons des profils techniques pour proposer la meilleure expérience client et d’achat à nos utilisateurs », conclut Vincent Deboeuf, CTO et co-fondateur de Reezocar.

* Elle avait levé 440 000 euros début 2014.

** avec Vincent Deboeuf et Vladimir Grudzinski.

*** Ce fonds a également investi dans Heetch (transport entre particuliers) et Drivy (location de voiture entre particuliers).


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *