Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Energie : le girondin iQSpot lève 300 000 euros

Julien Bruneau, CEO et cofondateur d'iQSpot. © iQSpot

Julien Bruneau, CEO et cofondateur d’iQSpot. © iQSpot

Fondée en janvier 2015, la start-up iQSpot propose une solution logicielle en mode SaaS de suivi et d’analyse de consommation énergétique dans l’immobilier de bureaux. Pour se démarquer de ses concurrents, elle propose de faire ces économies en impliquant l’ensemble des usagers. Les occupants d’un bâtiment reçoivent des conseils de l’Ademe (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) via des applications, les réseaux sociaux, l’intranet ou des écrans, pour améliorer la qualité de l’air intérieur, gérer l’occupation des salles de réunion ou encore diminuer les nuisances sonores.

La solution d’iQSpot est compatible avec des capteurs sans fil ou des systèmes informatiques comme la GBT (gestion technique du bâtiment), qui permet de gérer les différents équipements d’un ou plusieurs bâtiments de manière centralisée, sur site ou à distance. Les deux fondateurs de la start-up, Julien Bruneau et Quentin Enard, assurent réduire jusqu’à 15% les consommations d’eau, électricité et gaz d’un bâtiment.

Basée à Bègles (Gironde) et hébergée chez Bordeaux Technowest, une association d’investisseurs et de créateurs d’entreprise du secteur ouest de Bordeaux, iQSpot vise les PME et les collectivités locales. Poste Immo, foncière et opérateur immobilier du groupe La Poste, a déjà adopté la solution de la start-up. La jeune pousse de deux salariés propose un abonnement comprenant la location de capteurs et un accès au logiciel.

Quelques mois après sa création, iQSpot réalise une levée de fonds de 300 000 euros auprès du fonds d’investissement IT-Translation. Cette opération permettra à la jeune entreprise de développer des partenariats avec des sociétés d’audit énergétique. D’ici fin 2016, elle compte également recruter 10 personnes : des développeurs et des thermiciens pour développer la R&D et un profil marketing/vente pour la commercialisation de la V2 qui sortira en avril 2016. Elle table sur un objectif de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *