Silex prépare une levée de fonds d’1 million d’euros

L'équipe de Silex lors du lancement de la plateforme le 17 février 2016. © Silex

L’équipe de Silex lors du lancement de la plateforme le 17 février 2016. © Silex

Fondée en 2014 par quatre entrepreneurs, Silex est une plateforme qui met en relation des entreprises avec des prestataires. Grâce à sa technologie d’analyse sémantique et un système de « social rating » comme sur LinkedIn, cette start-up assure en temps réel la correspondance entre les besoins des sociétés et les compétences des prestataires les plus adaptés.

La jeune pousse, qui vient de lancer la première version de sa plateforme en février 2016, prépare une levée de fonds de l’ordre du million d’euros. Elle a déjà réalisé un premier tour de table d’un montant de 300 000 euros auprès de cinq business angels en septembre 2015. Cette nouvelle opération permettra à la start-up de soutenir la venue prochaine d’Air France dans son portefeuille de clients. « L’arrivée d’un grand compte bouleverse beaucoup de choses dans une petite entreprise. On aura forcément besoin de se réorganiser et de recruter autant sur la partie technique que commerciale », explique Quentin Fournela, cofondateur de la jeune société. Le cas Air France nécessitera huit mois de développement avec à la clé la « création d’une marque blanche ou une marque grise pour remplacer SAP », précise le CEO.

D’autres grands comptes comme Sanofi ou BNP Paribas utilisent Silex de façon ponctuelle pour trouver des prestations allant du nettoyage de bureaux en passant par des prestations informatiques à de l’évènementiel. Aujourd’hui, la plateforme revendique plus de 300 donneurs d’ordres (acheteurs, office manager, cadres et dirigeants) et plus de 1 200 entreprises prestataires de services BtoB dans plus de 150 secteurs d’activité.

Les prestataires, quant à eux, sont instantanément notifiés lorsqu’une mission est susceptible de les intéresser. Il leur est également possible de « switcher », c’est-à-dire de passer en mode acheteur. L’utilisation basique de Silex est gratuite mais il existe une version payante facturée à 499 euros par an qui comprend des fonctionnalités supplémentaires telles que la certification du compte – comme sur Twitter – la création d’offres spécifiques ou la gestion des droits utilisateurs.

Accompagnée par l’incubateur Telecom Sud Paris, la société d’une dizaine de salariés compte un pôle commercial / marketing en région parisienne et un pôle technique à Sophia Antipolis.

 


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Espace abonnés