Numa accélère désormais à Montpellier

Initié à Paris, le lieu d’innovation Numa s’associe à des entrepreneurs de l’agglomération montpelliéraine pour créer un premier accélérateur régional. Le fonds XLR Capital est à l’origine d’un projet qui vise à accompagner une dizaine d’entreprises tous les quatre mois.

© NUMA

© NUMA

Créer un accélérateur sur les fondements d’un écosystème FrenchTech en plein boom… C’est le projet porté par le fonds d’entrepreneurs XLR Capital et Numa, un accélérateur parisien, dans la région de Montpellier (Hérault).

Appelé Sprint Montpellier, cet accélérateur, qui accueillera sa première promotion de dix entreprises en septembre prochain, s’appuiera également sur les compétences de start-up locales pour aider les plus jeunes pousses à émerger.

« C’est un véritable chaînon manquant qui se crée. On comble la frustration par l’action », se réjouit Magali Boisseau Becerril, fondatrice de BedyCasa, plateforme de réservations en ligne de chambres d’hôtes créée en 2007, et partenaire de Sprint Montpellier.

Les fondateurs de Compufirst, JVWeb sont également du tour de table, tandis que d’autres entrepreneurs occuperont un rôle de parrain tels que Rachel Delacour, cofondatrice de BIME Analytics, une solution d’informatique décisionnelle créée à Montpellier et vendue 45 millions de dollars à Zendesk en octobre dernier, qui chapeautera la première promotion. « Je suis convaincue que dans les premières années de la vie d’une start-up, un accompagnement de très bonne qualité peut faire la différence. Numa est une référence nationale et internationale, c’est un signal très positif de voir qu’ils souhaitent travailler main dans la main avec un groupe d’entrepreneurs régional », soutient Rachel Delacour.

Chez XLR Capital, dont les fondateurs originaires de la région sont d’anciens associés au sein de Neo Telecom, l’ambition est également de faire émerger les pépites sur le territoire qui les a vues naître. « Nous avons identifié un manque. On estime qu’il y a un véritable potentiel dans cette région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées », explique Arnaud Laurent, cofondateur de XLR Capital.

Pour Numa, l’enjeu est quelque peu différent avec une volonté d’être présent hors de Paris. « En apportant à Sprint et son réseau, l’expérience de Numa, sa méthode et ses outils, nous espérons faire émerger des start-ups prometteuses dans la région qui historiquement était sous représentée dans nos programmes », justifie Olivier Mougenot, directeur de l’investissement de Numa.

Installé dans les locaux de l’incubateur Business Innovation Center, Sprint Montpellier prévoit à la fois d’accueillir des entreprises issues de cet incubateur mais pas seulement puisque la vocation de l’accélérateur est de soutenir des sociétés créées entre Toulouse et Nîmes. Concrètement, en l’échange de 5% du capital de chaque société « accélérée », Sprint apportera les compétences de ses salariés et coaches – parmi eux Philippe Bourcier, ingénieur infrastructure réseau présent aux origines de Criteo – afin d’affiner business model, compétences juridiques, RH, relation client et investisseur…


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

  1. par Fadjila

    Numa et son élargissement est une très bonne nouvelle pour l’économie de la région Montpelliéraine