Transport : Trusk lève 500 000 euros pour conquérir le marché anglais

L'équipe de Trusk. © Trusk

L’équipe de Trusk. © Trusk

Fondée en novembre 2015, Trusk est une start-up spécialisée dans le transport d’objets volumineux en mode express en Île-de-France. Elle boucle une première levée de fonds de 500 000 euros auprès de Via ID, l’accélérateur de business de Mobivia Groupe (Drivy, Heetch) et Kima Ventures (le fonds d’investissement de Xavier Niel). Grâce à cette opération, Trusk souhaite consolider son développement en France et attaquer l’Angleterre, un  « marché à très fort potentiel en raison du rapport, plus mûr, qu’entretiennent les anglais avec  les services », explique l’équipe de la jeune pousse dans un communiqué. Les fondateurs comptent aussi recruter des talents mais ne communiquent pas sur un chiffre précis.  

En cinq mois, la société de 13 salariés a servi plus de 5000 clients, dont une dizaine de grands groupes, avec près de 100 « truskers », des professionnels du transport. Pour le moment des projets pilotes sont menés avec quelques grandes entreprises. Les particuliers, quant à eux, utilisent notamment cette solution pour aller récupérer des commandes de meubles ou pour des déménagements. Pour cela, il suffit de commander une course par téléphone et un des « truskers » vient chercher les objets et les transportent pour un prix minimum de 25 euros. En cas d’urgence, la livraison peut arriver en moins d’une heure.

Pour rassurer ses clients, la start-up a créé la Trusk Academy, en partenariat avec l’IFRAC, le centre de formation de référence pour les professionnels du transport et de la logistique. L’établissement propose un  accompagnement personnalisé pour chaque candidat qui les forme en quelques semaines sur les valeurs de  l’entreprise et la relation client en quelques semaines. Une fois cette formation terminée, les « truskers » sont alors habilités à recevoir quotidiennement des demandes de courses qu’ils peuvent accepter ou refuser. Comme pour Uber, à la fin de chaque course, une note attribuée par le client. Les transporteurs, qui souscrivent à un abonnement Trusk, reversent une commission de 20 % à la jeune pousse pour chaque course effectuée. Le même montant que la célèbre plateforme de VTC.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *