Drivy lève 31 millions d’euros pour s’étendre en Europe

Paulin Dementhon, fondateur de Drivy. © Drivy

Paulin Dementhon, fondateur de Drivy. © Drivy

C’est une des plus grosses levées de fonds de l’année 2016 ! La plateforme de location de voiture entre particuliers boucle un quatrième tour de table de 31 millions d’euros auprès des fonds d’investissement Cathay Innovation, Nokia Growth Partners, Via ID (groupe Mobivia), Index Ventures et le fonds Écotechnologies de Bpifrance. Cette opération va permettre à la start-up de poursuivre son expansion internationale avec l’ouverture de trois pays d’ici fin 2016 – notamment le Royaume-Uni –,  d’investir en R&D et d’accélérer le développement de ses applications, tout en faisant grandir son équipe en Europe. La jeune pousse de 65 salariés va également accélérer le déploiement de Drivy Open, sa propre technologie, qui permet de d’ouvrir les portes du véhicule avec son smartphone et de louer en libre-service.

Fondée en 2010 par Paulin Dementhon sous le nom de VoiturLib, Drivy est présente en France, en Allemagne (depuis novembre 2014) et en Espagne (depuis juillet 2015). « Nous avons réuni les conditions nécessaires pour accélérer notre développement à l’international – des applications efficaces et innovantes, un partenariat d’assurance dans le monde entier et une équipe solide », se félicite le fondateur dans un communiqué. La jeune société, qui ne communique pas sur son chiffre d’affaires pour des raisons concurrentielles, compte un total de 36 000 voitures à louer et revendique 850 000 utilisateurs

Ce nouveau tour de table porte à 47 millions d’euros l’investissement total reçu par Drivy… sans compter le rachat de deux de ses concurrents français, Buzzcar et Livop, et de l’allemand Autonetzer.

A lire aussi

Drivy fait le plein de nouveautés


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *