Marketplace : Boutwik amorce une première levée de fonds

Maxime Courtaigne, cofondateur de Boutwick. © Boutwick

Maxime Courtaigne, cofondateur de Boutwick. © Boutwick

Fondée en 2013 par Corentin Geoffray et Maxime Courtaigne, Boutwik fournit une solution de marketplace e-commerce gratuite et simple à déployer. Elle s’adresse aux leaders d’opinion (blogueurs, youtubers) et média pour monétiser leur audience ainsi qu’aux TPE/PME pour tester un nouveau marché ou pour passer de la vente de service à la vente de produit. « Ils ont surtout des points de blocage technologique, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas les compétences techniques pour déployer une marketplace », explique Maxime Courtaigne.

Suite au lancement de la première version bêta en janvier 2015, les fondateurs ont détecté des barrières  opérationnelles. « 99% des entrepreneurs sont des acteurs qui n’ont pas de gros budgets et pas d’expertise dans l’e-commerce, précise Maxime Courtaigne, Ils ne savent pas comment référencer leur offre, acquérir du trafic, gérer les livraisons, les modes de paiement ou encore le SAV. Nous avons donc décidé d’enlever toutes les barrières à l’entrée. »

Le « 1% restant » correspond à des connaisseurs des places de marché : les grandes entreprises. Par exemple, des collaborateurs d’Orange ont rencontré la start-up. « Ils ont plein de business et de communautés périphériques, comme Sosh, à qui ils aimeraient pousser du produit et des services. Problématique de monétisation de la communauté et créer un nouveau point de contact, nouvel univers », raconte le cofondateur de la jeune pousse.  

Un espace d’accélération de projets

Boutwik prélève 30% sur la commission – faible en général – de chaque transaction de la marketplace (qui est déja faible). Elle se rémunère aussi grâce à des services annexes comme l’ouverture d’une plateforme à des développeurs tiers, l’ajout d’un tchat ou encore la création d’un espace d’accélération, « Marketplace Accelerator Programme ». « Tous nos utilisateurs ont un projet mais ne savent pas comment le faire efficacement. Plus on est proche d’eux, plus les choses avancent vite. C’est pourquoi nous souhaitons créer ce lieu qui fonctionnera un peu comme du coworking. Nous organiserons aussi des conférences », avance Maxime Courtaigne.

Pour lancer ce projet, la jeune société changera de bureaux en septembre et prépare une levée de fonds d’amorçage d’ici la fin de l’année. Le montant n’est pas communiqué mais le cofondateur assure qu’il s’agira d’un tour de table supérieur à 300 000 euros. Cette opération permettra aussi la société de deux salariés de recruter dix personnes : 5 profils techniques (trois back-end dont un CTO, un designer, un intégrateur front) trois personnes au support et deux commerciaux.

L’équipe de Boutwik, qui a déjà déployé une dizaine de marketplaces, entre en phase d’accélération commerciale et de communication. Elle prévoit d’atteindre 100 actifs d’ici fin 2016.

 

>> Vous êtes une start-up et vous préparez une levée de fonds ? Envoyez-nous un mail à : redaction@alliancy.fr, en précisant dans l’objet : Préparation levée de fonds 


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *