Du mobile « anonyme »… Twinlife lève 300 000 euros !

Twinlife est un opérateur de communications sans numéro, sans annuaire permettant à chaque utilisateur de gérer son identification sur le réseau. Ou comment contrôler ses données personnelles et ses échanges…

Twinlife-start-up-mobile-article

© Fotolia

La start-up francilienne Twinlife, fondée par Christian Jacquemot et Michel Gien, deux ingénieurs Centrale & X/Telecom, vient de lever 300 000 euros auprès du fonds d’ultra-amorçage IT-Translation Investissement, dédié aux start-up techno-numériques. De quoi assurer le lancement effectif de twinme et d’accélérer son usage. Leur projet : la remise en cause du modèle de mise en relation pour les communications entre personnes via un smartphone, grâce à sa technologie « twinme », fruit de quatre années de recherche (brevet déposé).

Avec l’application twinme, Twinlife propose un service de communications s’appuyant sur les connexions de données (WiFi ou 3G/4G) et fonctionnant sans numéro, sans annuaire, en permettant à chaque utilisateur de fixer ses règles d’identification sur le réseau pour chacun de ses contacts individuellement. twinme est disponible gratuitement sur iPhone/iPad/iPod et les appareils Android. Enfin, pour utiliser ce service, aucune information personnelle n’est exigée (pas d’inscription).

Des communications privées et sous contrôle

L’idée est donc de pouvoir « chatter » et effectuer des appels audio et vidéo en haute définition, mais avec un niveau d’intimité et de contrôle sur chacun de vos contacts non disponible sur le marché actuellement. Chacun de vos contacts vous connaît par un code unique qui lui est spécifique, qu’il ne peut pas transférer à un tiers et que vous pouvez révoquer à tout instant. Aussi, vous gardez le contrôle sur vos contacts.  Les contenus sont échangés en direct de mobile à mobile de manière sécurisée. Vous pouvez même effacer vos conversations sur les smartphones de vos contacts quand elles sont périmées.

 « Nous sommes régulièrement harcelés au téléphone pour changer ses fenêtres, payer moins d’impôts, ou rappeler des numéros surtaxés pour écouter des messages improbables. Ce harcèlement quotidien sur le fixe est désormais présent sur le mobile, et il n’y a pas de liste rouge. Il suffit d’avoir laissé une fois son 06 à un partenaire indélicat pour devenir la cible régulière d’appels ou SMS. twinme, propose la sécurité d’un opérateur avec le confort d’une application de messagerie mobile : vos communications sont privées et sous contrôle », explique Michel Gien, co-fondateur et PDG de l’entreprise.

Les fonds apportés par IT-Translation permettront à l’entreprise de compléter les fonctionnalités de l’application twinme et de mettre en place des actions marketing pour accélérer son adoption. Twinlife proposera ensuite des utilisations commerciales payantes sur divers segments de marché. Les professionnels pourront utiliser twinme pour vendre plus facilement leurs services et contenus numériques à des clients qui ne seront pas obligés de fournir d’informations personnelles, comme ils le font aujourd’hui lorsqu’ils entrent dans un magasin.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *