Mon Caviste à la Maison prépare une seconde levée de fonds

© Blaye Côtes de Bordeaux

© Blaye Côtes de Bordeaux

Le vin va-t-il aussi se faire « ubériser » ? Les start-up ont décidé d’attaquer le secteur à l’image de Mon Caviste à la Maison. Fondée en 2013 par Christophe Guicheteau, cette start-up angevine propose un réseau de vente de vin à domicile en réunion. Ses 400 Vendeurs à Domicile Indépendants (VDI) animent des dégustations de vin à l’aveugle dans 74 départements de France.

Après une première levée de fonds d’1,2 million d’euros en juin 2015, la jeune pousse cherche à réunir 500 000 euros d’ici la fin de l’été. Ce montant lui permettra de développer son réseau de vendeurs et de s’attaquer à de nouveaux marchés tels que les entreprises, les campings et les restaurateurs.

La société, qui compte 19 collaborateurs, prépare le lancement de son site e-commerce et de ses applications mobiles. Sur les six premiers mois de l’année 2016, la jeune société a réalisé près de 800 000 euros de chiffre d’affaires. Une campagne de crowdfunding sera lancée en octobre prochain pour compléter sa levée de fonds.


Réagissez à cet Article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (2)

    • par Admin

      Bonjour,

      Mon Caviste à la Maison a été placé en redressement judiciaire en juillet 2016, et a finalement été liquidé.
      Le tribunal de commerce d’Angers a autorisé une poursuite de l’activité jusqu’au 21 octobre. Des repreneurs pourraient se présenter.

      Cordialement,

      La rédaction