Hungry Up lève 600 000 euros pour gagner du temps au restaurant

L'équipe d'Hungry Up promet de faire gagner jusqu’à 25 minutes aux clients des restaurants. © Hungry Up

L’équipe d’Hungry Up promet de faire gagner jusqu’à 25 minutes aux clients des restaurants. © Hungry Up

Fondée en 2015 par Maxime Trouche, Hungry Up développe une application qui permet de pré-commander une table au restaurant, régler et même partager l’addition. Elle vient de boucler une première levée de fonds de 600 000 euros auprès d’investisseurs privés. Soutenue par The Family, Bpifrance et Réseau Entreprendre, la start-up compte accroître sa notoriété auprès du grand public et recruter des account managers, des commerciaux et des développeurs.

Hungry Up permet de choisir un plat à proximité de l’endroit où l’utilisateur se trouve. Comme sur Tinder, il zappe et sélectionne son envie. Ensuite, il suffit de réserver une table en indiquant le nombre de personnes et de payer le repas directement sur l’application. Petit bonus : il est également possible de commander à tout moment une carafe d’eau ou des cafés à partir de l’application.

« Hungry Up s’adresse tout autant aux clients qu’aux restaurateurs eux-mêmes. Nous estimons qu’ils vont gagner de 10 à 16 minutes par couverts, et augmenter de 15% les ventes de boissons, explique Maxime Trouche dans un communiqué, elle va leur permettre d’innover, d’attirer de nouveaux clients pressés, de servir plus de couverts et d’augmenter leur panier moyen. Ils pourront également utiliser cette base de données clients et récolter des avis pour affiner leur communication. »

La start-up de six salariés facture un abonnement pour les restaurateurs et prélève une commission sur les additions. Plus de 350 établissements proposent le « zapping des plats ». L’option pré-commande sera disponible fin octobre 2016 dans une centaine de restaurants parisiens.


Laisser un commentaire

Espace abonnés