Longtemps, je me suis comportée au bureau comme un homme, ou plutôt comme je pensais que devait se comporter un homme. Je me suis trompée : j’ai cru qu’il fallait imiter les codes masculins pour être reconnue dans le monde d’une entreprise dirigée majoritairement par des hommes. […]