Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

L’open-data pour répondre aux enjeux énergétiques

Le programme Data Énergie a réuni quatre grands gestionnaires de réseaux d’énergie pour élaborer de nouveaux services à partir de l’analyse de leurs données.

Les quatre partenaires travaillent ensemble pour la première fois sur l'open-data. ©Alliancy

Les quatre partenaires travaillent ensemble pour la première fois sur l’open-data. ©Alliancy

Pendant deux jours, GRTgaz, Enedis, GRDF et RTE ont réfléchi aux côtés de collectivités et de start-up aux moyens de créer de nouveaux services à partir de l’ouverture de leurs données pour répondre aux problématiques du secteur. Dans le cadre du programme d’open-innovation Data Énergie, un hackathon et un datathon – destiné aux équipes internes – ont été organisés à l’espace de coworking Liberté Living Lab. « Le mantra de l’année est l’ouverture des données, c’est une volonté aussi bien interne que politique avec la loi de transition énergétique et le décret énergie », souligne Marine Gabory, chargée de projets smart grid et open data à GRTgaz.

Cette démarche d’ouverture des données représente un enjeu pour les entreprises. Pour GRDF, l’arrivée des compteurs communicants va submerger les acteurs de données supplémentaires. « La donnée modifie tout ce qu’on a connu, il faut donc lui donner de la valeur », affirme Jérôme Chambin, directeur de la communication et du digital du groupe. « On veut se rapprocher des autres acteurs car l’exploitation de la donnée n’a de sens que si elle est multi-réseaux et qu’elle permet de contrôler la consommation », estime Claire Niclot, directrice innovation à RTE.

Quatre défis ont été identifiés par les quatre partenaires : les données énergétiques territoriales ; la donnée au service du développement économique des territoires ; l’efficacité énergétique des bâtiments publics et l’énergie et la mobile avec notamment les questions autour des aménagements nécessaires au déploiement des véhicules électriques, hybrides ou circulant au gaz. « Le véhicule électrique est une belle opportunité mais il faut intégrer leur recharge intelligemment dans le réseau, on a besoin de données pour cela », souligne Fabien Coutant, chef de projet Gouvernance des données à Enedis, pour qui l’essentiel est de rendre les données compréhensibles au public pour qu’il visualise sa consommation.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *