Cet article fait partie du dossier

Dossier : Co-innovation/Alliances - En route pour la « Start-Up Nation »
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[Vivatech2018] Dataiku : 200 personnes fin 2018 !

Florian Douetteau, fondateur et PDG de Dataiku, sera présent sur Vivatech. Il revient sur l’impact du traitement intelligent de la donnée sur les performances de l’entreprise.

Les enjeux liés à la donnée en 2018 : IA, deep learning et data gouvernance Florian Douetteau, CEO de Dataiku

Florian Douetteau, CEO de Dataiku

Dataiku a révélé, fin mars, les résultats d’un rapport inédit, commandé à l’Institut International d’Analytique et établissant une corrélation visible entre une exploitation maîtrisée de l’analytique en entreprise et la performance de celle-ci sur tous les plans. Ce rapport est basé sur des données collectées auprès de 515 personnes dans 74 sociétés, dont des acteurs majeurs du web. « Nous avons voulu donner aux dirigeants une visibilité sur les résultats qu’elles pourront atteindre une fois qu’elles auront adopté une approche orientée données. Car, plus la maturité analytique est élevée, plus l’entreprise se porte bien, même si cela dépend des moyens qu’elle peut y consacrer », confirme Florian Douetteau, fondateur et PDG de Dataiku, start-up parisienne fondée en 2013, éditrice de la plate-forme logicielle d’analyse prédictive tout-en-un Dataiku Data Science Studio (DSS). Son objectif ? Rendre plus productif et efficace le développement d’une application prédictive.

L’an dernier, la société, qui compte 150 personnes* aujourd’hui, a levé 28 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série B, étendu sa présence en Asie et pratiquement multiplié son chiffre d’affaires par trois grâce à la signature de gros contrats avec des groupes comme General Electric, Unilever ou Santander, après Sephora (LVMH), Ubisoft, OVH, Samsung, Huyundai…

« A la fin de l’année, nous serons 200 », précise le dirigeant. La demande est exponentielle dans les grands groupes qui font tous grossir leurs équipes dédiées à la data… « On voit de plus en plus des équipes se créer de 50, 100, 200 ou 300 personnes, précise Florian Douetteau. De ce fait, il y a de plus en plus de monde et de projets à gérer, d’où le besoin de disposer d’une plate-forme collaborative pour travailler. Nous sommes le CRM de ces équipes en quelque sorte. »

La maturité analytique s’avère étroitement liée, dans plusieurs entreprises consultées, à la performance stratégique et financière, ainsi qu’à l’image perçue.

Cette semaine, le jeune dirigeant s’exprimera sur le salon Vivatech le 24 mai sur la RGPD et le déluge de données dans les start-up. La société sera également exposante sur le Lab d’AccorHotels, groupe avec lequel elle travaille depuis plusieurs années, mais elle ne présentera rien de particulier. « Aujourd’hui, tout le monde avance sur le sujet de la data, conclut-il. Cela se fait beaucoup par secteur. Pour certains, c’est plus dur, tout dépend de la maturité des dirigeants, mais aussi de la qualité et de la quantité de data dont les entreprises disposent. »

* dont 90 en France, le reste à Londres et New York, où 50 % du chiffre d’affaires est réalisé.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *