Cet article fait partie du dossier

Dossier : Utilities, le temps du renouveau
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

EDF SEI au service des territoires avec l’open-data

La direction d’EDF consacrée aux territoires non-interconnectés, EDF SEI, capitalise sur la publication de ses données en open-data pour renforcer la transition énergétique des zones géographiques dont elle gère l’apport en électricité.

Benoît Georges, responsable projet Data à EDF SEI, veut augmenter la fréquence des jeux de données mis en ligne.

Benoît Georges, responsable projet Data à EDF SEI, veut augmenter la fréquence des jeux de données mis en ligne.

Sur l’île de la Réunion, un signal va être mis en place pour indiquer les bornes de recharge des véhicules électriques et signaler le meilleur moment où les utiliser. Ce projet va être permis par la démarche open-data mise en place par EDF SEI, la direction du groupe dédiée aux territoires insulaires. Depuis un an et demi, les départements et régions d’Outre-Mer peuvent en effet suivre les chiffres de leur production et consommation d’énergie.

L’open-data a d’abord été instauré à la suite de contraintes réglementaires : les lois sur la transition énergétique et pour une République numérique, datant de 2016, imposent notamment aux établissements publics de publier leurs bases de données. « Nous collaborons dans cette démarche avec OpenDataSoft pour offrir une visualisation compréhensible de nos données et une interconnectivité plutôt que de déverser des fichiers plats sur notre site », détaille Benoît Georges, responsable projet Data à EDF SEI. « C’est un exercice de simplification pour que la donnée soit compréhensible par tous, et non pas seulement par des experts », confirme Jean-Marc Lazard, CEO d’OpenDataSoft.

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

Vous n’êtes pas encore abonné ?
Vous avez de la chance, la rédaction vous offre un cadeau !
Pour lire en intégralité et accéder à tous les contenus, renseignez votre mail.Je m’identifie