« Digital » Daher en plein décollage

Le Bourget ouvre ses portes lundi à Paris. L’occasion pour Patrick Daher, président et commissaire général du salon, de faire le point, en présence de l’équipe dirigeante, sur son groupe en pleine forme, à l’heure du tout-numérique dans ce secteur. Daher crée d’ailleurs sa propre filiale Software à Paris.

Didier Kayat, directeur général de l’avionneur et équipementier Daher

Didier Kayat, directeur général de l’avionneur et équipementier Daher

 « Notre plan stratégique 2018-2022 se déroule au nominal et le groupe est en ligne pour capter la valeur générée par ses initiatives prioritaires », explique d’entrée Patrick Daher, président de l’avionneur et équipementier Daher, qui souhaite se transformer totalement dans les cinq ans à venir !

Appelé Succeed Together, son plan stratégique s’appuie sur trois piliers : la montée en valeur ajoutée ; l’accélération du développement en Amérique du Nord et, surtout, le positionnement en tant que référence de l’innovation et du numérique sur toutes les activités du groupe. « Nous voulons sur-numériser l’entreprise. On doit prendre un coup d’avance sur le digital, précise-t-il. Nous voulons intégrer tout ce que l’on peut : nos offres de services sont de plus en plus digitalises de façon native », explique Patrick Daher.

Tout d’abord, en avant-première du Bourget, le groupe vient d’annoncer l’acquisition de l’avionneur américain Quest Aircraft Cy. Avec le Kodiak 100 (270 appareils dans le monde en service), Daher met donc la main sur un avion rustique de dix places, déclinable en hydravion, afin de renforcer ses capacités d’accès aux populations isolées. Le groupe annonce par ailleurs le rachat de la PME néerlandaise KVE Composites, spécialiste de la soudure des composites thermoplastiques sans rivetage. « Cette acquisition va permettre d’accélérer notre développement sur des applications plus complexes des matériaux composites thermoplastiques pour proposer des solutions toujours plus performantes et écoresponsables à nos clients », déclare le dirigeant. Des nouveaux matériaux, beaucoup plus légers et recyclables, qui permettront de répondre chez les avionneurs à des enjeux de gain de masse, de réduction de la consommation, de productivité et, en conséquence, de compétitivité.

« A échéance de ce plan, nous voulons devenir incontournable dans notre secteur, au moment où les nouveaux avions commenceront à être développés », poursuit le président. Le groupe est ainsi présent au conseil d’administration et d’orientation du Corac (Conseil pour la recherche aéronautique civile), dont la nouvelle feuille de route est caractérisée par trois grands axes que sont l’avion à énergie optimisée ; l’avion autonome et connecté et les nouvelles méthodes de développement et de production. Un dernier programme autour de l’efficience de la Supply Chain animé par Daher, dont c’est l’une des forces.

Déjà du « business » avec des start-up américaines

Depuis un an, le groupe est également présent dans la Silicon Valley, dans le but de disposer d’un ancrage fort au cœur des technologies de rupture. Au niveau mondial, plus de 300 start-up et nouvelles technologies ont été identifiées, autant dans la blokchain, l’automatisation robotisée des processus que l’IA… Et de citer certaines start-up de la DeepTech – Authenticiti, Parsable, Avrl, DCBrain, CaliStream… – avec lesquelles le groupe a déjà concrétisé des partenariats.

Avec Authenticiti par exemple, une plateforme d’open blockchain dédiée à l’aéronautique, a été mise au point en l’espace de trois mois grâce à la collaboration entre Armstrong by Daher (le programme d’innovation du groupe situé à San Francisco) et cette start-up américaine qui propose une infrastructure blockchain dans le cloud adaptée aux entreprises. Objectif ? Disposer d’une visibilité complète de la chaîne logistique dans la fabrication des aérostructures depuis le lancement en production jusqu’à l’entreposage, en passant par le transport et la livraison. « Nous avons étudié les approches pouvant mener à une véritable transformation, et l’open blockchain nous apparait comme le meilleur moyen d’améliorer concrètement la visibilité et la productivité », explique Florent François, Head of Digital Strategy chez Daher, en charge du programme Armstrong en Californie. Pour les prochaines étapes, Authenticiti prévoit de valider et de déployer l’application blockchain dans l’ensemble de l’écosystème Daher, de collaborer avec ses principaux fournisseurs et clients et de développer de nouvelles fonctionnalités telles que les modules de contrats intelligents afin d’améliorer l’efficacité et réduire le fonds de roulement. « Permettre une visibilité complète sur la chaîne logistique en seulement trois mois aurait été jusqu’ici inimaginable. Avoir relevé ce défi témoigne de la maturité de Daher en matière logistique et illustre les perspectives que réserve la technologie blockchain d’Authenticiti », ajoute Cédric Eloy, Head of Innovation Strategy chez Daher. « Aux Etats-Unis, avec notre programme Armstrong, nous parlons business et non d’innovation avec les start-up que nous rencontrons, explique Hervé de Chillaz. Ce qui est très différent en termes d’état d’esprit ! Nous sommes vus là-bas comme l’un des vecteurs qui va leur permettre de rentrer dans le secteur de l’aéronautique. »

Lire aussi : L’IA : un impact très important sur l’industrie aéronautique et défense

Dans cette logique d’innover, le groupe vient d’ailleurs de lancer un « hackathon » en Californie pour mettre aux défis des étudiants et innovateurs de développer des capacités informatiques, des processus d’intelligence artificielle et autres logiciels susceptibles d’améliorer encore sa famille d’avions de l’aviation générale équipés de turbopropulseurs et de tunneliers. Cet « aviathon » a deux thèmes : des fonctionnalités avancées pour rendre les avions TBM plus autonomes, intelligents et connectés ; et de nouvelles normes pour affiner davantage l’expérience de pilotage… Sur le thème de l’expérience, les domaines d’intérêt possibles incluent les nouveaux services proposés avec l’application « Me & My TBM » de Daher*, l’amélioration de l’expérience client (comme la logistique avant et après vol) et l’amélioration du confort du TBM… Les gagnants seront dévoilés lors de la « NBAA 2019 », événement qui se tiendra en octobre prochain à Las Vegas aux Etats-Unis. Un pays où le groupe organise régulièrement des « learning expeditions » d’une semaine pour ses hauts-cadres que ce soit sur le thème de la supply chain, l’innovation RH ou l’IA… et toujours en présence d’un professeur de l’UC Berkeley pour les accompagner sur la réflexion.

Une nouvelle filiale « software » à Paris

Au-delà, le groupe dispose de son « Lab » depuis quatre ans, dans lequel toutes les technologies innovantes sont testées régulièrement (POC) et compte aujourd’hui plus de 40 « ambassadeurs » en interne qui forment et infusent cet « état d’esprit » autour de l’innovation numérique dans le groupe en vue d’enrichir ses offres de services, d’accélérer des processus ou d’améliorer ses outils de travail…

Mais l’innovation passant par les hommes, le groupe est plus que jamais à la recherche de data scientists et développeurs ! Des compétences « nouvelles en interne » difficiles à recruter, car les plus recherchées sur le marché que ce soit par tous les acteurs de l’IT comme les grands groupes industriels désormais tournés vers le software et les services.

Depuis quelques semaines, Daher vient ainsi de créer sa filiale « Daher Software », installée au cœur du quartier du Sentier à Paris, en vue de commercialiser ses propres solutions aux autres acteurs du secteur. « Nous voulons démocratiser le logiciel pour la PME industrielle, dévoile Hervé de Chillaz, directeur de la Business Unit Technologies Avancées. Nous comptons développer des applis simples et accessibles à tous les compagnons dans les PME dans les différents métiers.» De nombreuses suites logicielles ne sont pas adaptées à la PME, selon lui, car trop complexes ! « C’est là-dessus que nous souhaitons travailler. » Quinze à vingt personnes seront recrutées cette année pour y parvenir, menées par un duo d’ingénieurs IT et métier.

* Cette application pour smartphone, lancée en avril (V3.0), permet aux pilotes de TBM la possibilité d’améliorer l’efficacité opérationnelle et la gestion de la maintenance de leur appareil.

 

La plateforme « TBM Analytics » de Daher primée au dernier salon Big Data

Lors du congrès Big Data Paris de mars 2019, l’avionneur et équipementier Daher a remporté le prix dans la catégorie « PME et grandes entreprises », face à Oui.Sncf qui présentait sa plateforme gestionnaire de liens sponsorisés. Daher a ainsi été récompensé pour son « data lake » dans le cloud, conçu pour traiter des données de vol d’une flotte de type TBM de près de 1 000 avions équipés chacun de plusieurs centaines de capteurs communicants… Ce qui permet, suite à l’autodiagnostic des organes vitaux de ces appareils, de détecter leurs besoins en matière d’interventions de tous types… De quoi améliorer pour Daher l’offre de maintenance prédictive et à terme, la conception de ses avions.
 

 
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *