Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

The « new » Dell

A l’occasion d’EMC World 2016 (Modernize), Michael Dell a rappelé les enjeux de la fusion imminente Dell-EMC… en précisant sa stratégie face à la concurrence.

Joe-Tucci-&-Michaël-Dell-article

Joe Tucci, CEO d’EMC et Michael Dell, Chairman et CEO de Dell © EMC Corporation

La transformation numérique n’affecte pas seulement les entreprises de tout poil. Elle impacte aussi directement les constructeurs traditionnels d’infrastructure informatique qui, l’un après l’autre, se reconfigurent.

Qui dit transformation numérique dit en effet une nouvelle race de centres informatiques : peu à peu le datacenter qui héberge les grosses applis telles que l’ERP est amené à coexister avec une informatique agile et hébergée dans le cloud (privé ou hybride). De quoi développer des applications cloud natives qui tireront profit de cette infrastructure pour inventer de nouveaux business modèles exploitant en particulier les mobiles, l’Internet des objets et le Big Data. Une informatique qui, de plus en plus sera gérée par les business units et plus seulement les DSI. Ce qu’IDC appelle la « troisième plate-forme », la première étant le mainframe, la deuxième l’architecture client-serveur.

C’est tout le sens de la fusion désormais bien entamée entre Dell et EMC (en cours de rachat par Dell) que Michaël Dell en personne est venu commenter à Las Vegas en mai dernier, lors du méga événement « EMC World » qui réunissait pas moins de… 10 000 personnes !

« La fusion avec EMC fait de Dell la plus importante entreprise d’informatique des années à venir, propre à bâtir l’infrastructure qui supportera la nouvelle grande révolution industrielle, celle du numérique », affirmait ainsi Michaël Dell. Et de fait la nouvelle entité qui résultera de la fusion dispose d’une vaste palette de solutions : les PC et serveurs de Dell, les solutions de stockage d’EMC plus les compétences des entreprises acquises par EMC telles que VMWare (virtualisation), Pivotal (développement agile d’applications, PaaS, Big Data), RSA (sécurité) et Virtustream (logiciels pour Cloud).

Michaël Dell a également profité de l’occasion pour annoncer le nouveau nom de l’entreprise fusionnée : Dell plus VMWare, Pivotal, RSA et Virtustrean s’appellera « Dell Technologies ». Le nom d’EMC ne disparaît toutefois pas totalement, puisque l’activité « entreprise » du groupe sera, elle, appelée Dell EMC.

Voici donc Dell prêt à jouer dans la cour des grands tels qu’IBM ou HP. HP éreinté au passage par Michaël Dell ! Commentant l’abandon des PC par HP, il dit : « Ce n’est pas en rétrécissant qu’HP peut prétendre augmenter ses investissements en R&D pour le futur… ». Car Dell, lui, entend bien booster sa R&D. Et entend le faire en privatisant EMC, comme il l’avait fait pour sa propre entreprise. Une façon d’investir lourdement dans la R&D en s’affranchissant des contraintes des investisseurs.

A lire également

Tout notre dossier sur le cloud

Cloud, transformation numérique et DSI…

BA-660x90-GuideCloud


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *