Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Retail et visibilité, thème de la 2ème édition du living lab CoSto

Salle comble cette semaine au Numa. Quelque 70 commerçants membres du réseau CoSto (Connected Stores) assistaient à la présentation de l’expérimentation « Améliorer sa visibilité », lancée par la Semaest.

Créé il y a un an, CoSTo regroupe aujourd’hui plus de 800 commerçants et artisans indépendants. En 2015, lors du premier Living Lab sur la fidélisation, 40 d’entre eux ont testé gratuitement des solutions présentées par 12 start-up et quatre de ces expérimentations ont été pérennisées. Cela peut sembler peu, mais selon Sabrina Le Bourgeois, responsable communication et marketing de la Semaest, CoSto est avant tout un programme d’accompagnement et de sensibilisation global qui fera ses preuves sur la durée.

Lundi soir, quatre start-up, finalistes parmi les 60 ayant répondu à l’appel à innovation, ont « pitché » pendant 10 minutes chacune devant le parterre de commerçants. next2u, portée par la société franco-canadienne Aire Informatique, est une solution basée sur des balises (beacons) qui envoient des alertes (actualités, promotions) sur le smartphone du passant dans un périmètre de 300 mètres, afin de l’inciter à rentrer dans le magasin.

GoodTransaction de Heoh est une solution de micro-don, via le terminal de paiement carte bleue du commerçant. Le client donne ainsi facilement à une association et le commerçant crée du lien en soutenant des causes qui lui tiennent à coeur. 

Petitscommerces.fr, fondé par deux fils et petits-fils de commerçants, fédère sur son site les pages web de commerçants et artisans indépendants. Son principal atout, la prise en charge de la rédaction du contenu et des photos, de la mise en ligne et même de l’actualisation des informations si nécessaire, l’ensemble pour des tarifs très accessibles.

La start-up Hopfab s’attaque quant à elle, à une niche : celle des artisans du mobilier. Son challenge, offrir à ces 30 000 professionnels qui ne détiennent que 3,8 % du marché de l’ameublement une réelle visibilité auprès du grand public via son catalogue en ligne.

Les commerçants, qui n’étaient pas présents au Numa ont jusqu’au 30 avril pour s’inscrire à l’expérimentation en choisissant chacun deux start-up maximum. Les expérimentations vont se dérouler durant 4 mois à partir de fin avril. A ce jour, déjà 45 commerçants ont choisi de jouer le jeu.

 

A lire également :

Le petit commerce se fédère pour innover

Un robot dans une librairie parisienne, du jamais vu !

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *