[Exclusif] Jean-Baptiste Rudelle (Criteo) : « La découverte et l’inspiration sont les moteurs de la croissance »

Criteo vient d’annoncer des résultats financiers pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2018, en baisse de 6 % sur un an, à 539 millions de dollars ; tandis que ses revenus hors coûts d’acquisition s’élèvent à 223 millions de dollars. L’occasion d’échanger avec Jean-Baptiste Rudelle, de retour aux manettes de l’entreprise depuis mai dernier, sur les solutions de rebond adoptées.

Jean-Baptiste Rudelle (Criteo) : « La découverte et l’inspiration sont les moteurs de la croissance »

Jean-Baptiste Rudelle, CEO de Criteo

Alliancy. Après l’annonce récente de vos derniers résultats trimestriels, divers analystes ont plutôt commenté cela négativement… Une réaction ?

Jean-Baptiste Rudelle. Il y a toujours, et surtout en France, une manière de dramatiser… Mais, globalement, je pense qu’il y a un décalage entre la solidité interne de l’entreprise et sa dynamique qui sont très bonnes et la perception externe. Nous avons énormément de clients et n’en avons jamais eu autant, nous annonçons des projets de croissance… et cela dans un secteur à la fois très dynamique, mais aussi très complexe.

Justement, parmi les « paint points » impactant votre secteur, lequel citeriez-vous en priorité ?

Jean-Baptiste Rudelle. Clairement, l’an dernier, nous avons vécu un choc hexogène assez fort après la décision unilatérale d’Apple de bloquer la publicité à valeur ajoutée*, et ce même quand nous arrivions à recueillir le consentement des utilisateurs…

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

Vous n’êtes pas encore abonné ?
Vous avez de la chance, la rédaction vous offre un cadeau !
Pour lire en intégralité et accéder à tous les contenus, renseignez votre mail.Je m’identifie