La Poste renforce son hub logistique

Le groupe public La Poste investit 120 millions d’euros en Ile-de-France pour moderniser la livraison des colis.

Sur le hub de Roissy (photo), au nord de Paris, une machine de tri haute cadence sera installée, en plus de moderniser les installations de sécurisation du fret aérien.

Sur le hub de Roissy (photo), au nord de Paris, une machine de tri haute cadence sera installée, en plus de moderniser les installations de sécurisation du fret aérien.

La Poste compte renforcer son grand hub logistique d’Ile-de-France, pour un montant de 120 millions d’euros (infrastructures et matériels). Le groupe créera cinq plateformes de plus de 20 000 mètres carrés, de tri et de livraison Colissimo d’ici à 2021, sur plusieurs sites : Montereau-sur-le-Jard en Seine-et-Marne (77), Le Thillay dans le Val-d’Oise (95), Poissy (78), Garonor (93) et Wissous (91). Des travaux de modernisation seront également effectués sur les plateformes actuelles de Moissy-Cramayel, Gennevilliers et au cœur de la zone logistique du hub aéroportuaire de Roissy-CDG  (site dédié aux colis grand export).

Au-delà de généraliser l’utilisation des caisses mobiles sur les camions remorques entre ses différentes entités, La Poste s’équipera également d’ici au printemps de 69 fourgons électriques pour assurer la livraison du « dernier kilomètre francilien », avec un objectif de 100 % décarboné dans Paris intra-muros pour 2024.

Ce choix d’implanter dans la région capitale son hub de distribution européen, essentiellement dédié au e-commerce, est une excellente nouvelle pour le territoire en termes d’attractivité et d’emplois directs et indirects (plusieurs centaines). Ces nouvelles plateformes seront intégrées au réseau national pour offrir des livraisons plus rapides avec une meilleure qualité de service.

En avril 2018, La Poste avait déjà annoncé la création de plateformes de traitement des Colissimo sur le territoire français à Douvrin (62), La Buissière (38), les Arcs-sur-Argens (83) et Cadaujac (33).

En 2018, La Poste a traité 335 millions de Colissimo, dont près de 72 millions en Ile-de-France (contre respectivement 275 millions et 53 millions en 2015), rappelle le groupe dans son communiqué.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *