Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Les « mots » du numérique décryptés

Le numérique ? Tout le monde en parle : les médias, les politiques, les chefs d’entreprises, le grand public… Mais, au final, de quoi parle-t-on ? Tous de la même chose ? Pas si sûr ! Le programme de formation « Les Mots du Numérique », mis en place par l’Ihest, tentent de répondre à ces questions.

mots-numériques- atelier

© z_amir

L’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (Ihest) organise très prochainement  un cycle court de formation, intitulé « Les Mots du Numérique ». Ce programme fait suite à un autre atelier que l’institut avait tenu en 2015, « Les Mots du Débat », dont l’une des sessions portait justement sur ces mots du numérique… « Notre attention avait alors été portée par les deux intervenants sur la puissance de ce mot « numérique » comme sur ses ambigüités. D’où notre décision d’approfondir cette question du langage dans ce nouveau programme », explique Marie-Françoise Chevallier-Le Guyader, directrice de l’Ihest.

« Pour des raisons différentes, poursuit-elle, ce programme a intéressé immédiatement la Caisse des Dépôts, le Cigref, l’Inria…Ont suivi le CNRS, Orange, Syntec Numérique, eGOV-Solutions et le CHECy*. Et, dès le départ, nous avons tous considéré qu’il était important d’impliquer différents acteurs, des chercheurs, des scientifiques, des élus, comme des chefs d’entreprises. »

« On se rend compte que le langage forme complètement nos représentations. Face à tout le vocabulaire utilisé pour caractériser les développements et les innovations liées à l’informatique, les dirigeants qui ne sont pas des spécialistes du monde de l’informatique sont parfois en décalage avec la représentation et la réalité de l’objet. C’est cet écart que l’on va explorer. » En attendant, l’Ihest travaille déjà sur un autre atelier qui sera organisé en mars 2017, mais cette fois sur « Les Mots du Travail »…

« Développer ses méta-compétences » 

Etienne Armand Amato, chercheur en sciences de la communication et de l’information, conseiller technique au numérique de l’Ihest, animera les six ateliers du programme (tenus entre le 17 novembre au 8 décembre prochains). Entre 15 et 20 participants, tous dirigeants, sont attendus auxquels il proposera de réfléchir aux concepts, aux comportements et aux changements à venir.

Alliancy, le mag. Quel est le concept de cette formation autour des « mots du numérique » que vous animer ?

Etienne Armand Amato. Cette formation que l’on a imaginée avec l’Ihest comme un parcours en six étapes, part de ce que sont les participants. Les décideurs, comme nous tous, avons une représentation du numérique qui nous a été donnée par nos expériences personnelles et professionnelles, quotidiennes, les médias, nos outils informatiques… Mais ils sont pour autant pris dans un jeu d’influence, dans un jeu de force, qui tend de leur placer des produits, des solutions, du conseil…

Dès lors, un décideur se doit d’analyser son niveau de connaissances. L’originalité de cette formation est de proposer un autodiagnostic initial qui permette de savoir où l’on en est, en tenant compte de son parcours de formation et du domaine dans lequel on exerce… Qui sommes-nous ? Comment fonctionnons-nous ? Les participants vont pouvoir comparer leurs connaissances et leur vision…

Et ensuite ?

Ils vont démonter les discours qui leur ont été servis et qui sont apparus dans le champ du numérique, comme le big data, le serious game, l’IoT… C’est important qu’ils parviennent à déconstruire ces discours qui leur servent une vision du monde du numérique. L’idée est de les mettre en situation réelle, d’où ces six étapes dans des lieux très différents comme l’Inria, Orange, La Tête dans les Nuages (Arcade)… Ces expériences décalées ont pour but de les sortir de leur zone de confort, de remobiliser leurs connaissances et de les aider à mieux comprendre leurs zones d’ignorance pour progresser. De façon à arriver à ce qu’ils fabriquent à l’avenir leurs propres méthodologies de navigation, que l’on appelle les méta-compétences.

Qu’attendez-vous des participants ?

Qu’ils jouent le jeu ! Nous avons instauré un jeu d’interactions où ils vont devoir s’autoévaluer, poser des questions… Mais aussi, construire leur propre méthode. Ce qui est difficile. Bien entendu, nous allons leur proposer une grille autour des mots du numérique, mais ce n’est pas la seule possible. Demain, le décideur qui est passé par la moulinette de cet atelier, doit pouvoir réutiliser cette méthodologie pour aborder par la suite d’autres problématiques, comme les GreenTech ou toute autre expansion technologique en cours. Le but final de la formation est aussi de rédiger un « livre blanc » des questions et étonnements des décideurs sur le numérique, pour les adresser à la collectivité, que ce soit des chercheurs, des journalistes, des experts ou des conseillers.

Tous les informations pour s’inscrire dans le dossier d’inscription à l’atelier les « mots » du numérique.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *