Ericsson et l’Unesco, ensemble pour développer des compétences en IA pour les jeunes

Ericsson et l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture) s’associent pour développer un nouveau programme d’apprentissage des compétences numériques des jeunes. Un accent particulier est porté sur l’autonomisation des compétences en matière d’intelligence artificielle.

L'initiative a été lancée à l'occasion de la Semaine de l'apprentissage mobile 2019, la conférence phare de l'UNESCO sur l'éducation qui s'est tenue au Siège de l'UNESCO à Paris du 4 au 8 mars.

L’initiative a été lancée à l’occasion de la Semaine de l’apprentissage mobile 2019, la conférence phare de l’UNESCO sur l’éducation qui s’est tenue au Siège de l’UNESCO à Paris du 4 au 8 mars.

Former un nouveau partenariat pour éduquer et autonomiser la nouvelle génération aux compétences numériques, c’est l’objectif de ce nouveau programme d’apprentissage qui va mettre l’accent sur le développement des compétences en intelligence artificielle (IA). En réponse au déploiement rapide de technologies de pointe telles que le haut débit mobile, le cloud, l’IoT, l’automatisation et l’IA, Ericsson et l’Unesco souhaitent doter les jeunes de compétences nécessaires pour entrer sur le marché du travail.

Il existe une occasion sans précédent d’exploiter les technologies et de les utiliser non seulement pour faire progresser l’économie, mais aussi relever certains défis mondiaux qui se profilent. Les services 5G de nouvelle génération sont appelés à jouer un rôle clé dans l’accélération de la numérisation et de l’impact de technologies comme l’intelligence artificielle. L’impact de l’IA touche l’ensemble du secteur éducatif, car elle a le potentiel de faciliter l’accès à l’enseignement mais aussi de mettre en œuvre des processus automatisés, d’assurer l’apprentissage et d’améliorer les résultats scolaires. Elle continuera d’offrir de nouvelles formes d’apprentissage et des parcours plus souples tout au long de la vie des étudiants.  

Dans ce contexte, Ericsson et l’UNESCO unissent leurs forces respectives pour accroître le développement des compétences en IA et d’autres compétences numériques clés pour les jeunes. Dans le cadre de l’initiative IA pour les jeunes, les partenaires s’engagent à : développer et gérer un référentiel de cours d’IA et d’autres cours clés de formation en compétences numériques qui seront disponibles dans le monde entier, renforcer les capacités des formateurs dans des pays sélectionnés en leur donnant des connaissances avancées en IA et enfin aider les formateurs à mobiliser des centres d’IA et des hackathons pour former les jeunes au développement d’applications d’IA.

Heather Johnson, vice-présidente Développement durable et responsabilité d’entreprise d’Ericsson, déclare : « Chez Ericsson, nous pensons que l’établissement de partenariats solides et viables est essentiel pour atteindre les objectifs mondiaux de développement durable. Ce partenariat public-privé axé sur le développement des compétences en intelligence artificielle est un excellent exemple de ce qui peut être réalisé lorsque les leaders travaillent ensemble pour promouvoir le partage des connaissances et la coopération. »

Borhene Chakroun, Directeur de la Division des politiques et de l’apprentissage de l’UNESCO, déclare : « A l’UNESCO, nous croyons que l’intelligence artificielle doit être mise au service du développement durable. Tout un ensemble de nouveaux programmes d’éducation et de formation doit émerger pour doter les jeunes des compétences nécessaires pour vivre et travailler à l’ère de l’intelligence artificielle. Notre partenariat avec Ericsson est essentiel pour faire avancer ce programme. »

L’initiative a été lancée à l’occasion de la Semaine de l’apprentissage mobile 2019, la conférence phare de l’UNESCO sur l’éducation qui s’est tenue au Siège de l’UNESCO à Paris du 4 au 8 mars. L’événement a réuni des experts en éducation et en technologie du monde entier autour du thème de l’intelligence artificielle et du développement durable. Dans le cadre de l’événement, les États membres de l’UNESCO ont été invités à se joindre à l’initiative et à soutenir l’intensification du développement des compétences des jeunes en matière d’IA.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *