Cet article fait partie du dossier

Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Autoconsommation collective : une première expérience en France

Gironde Habitat permet aux soixante ménages de la résidence sociale « Les Souffleurs » à Bordeaux, dans le quartier de la gare, de consommer l’électricité produite par les 260 mètres carrés de panneaux solaires installés sur le toit de leur immeuble.

| Cet article fait partie du dossier « Linky, le compteur de toutes les attentions »

Les soixante logements de la résidence pourront produire à partir du second semestre 2018 près de 30 % de leurs besoins. © Alban Gilbert pour Gironde Habitat

Le bailleur social Gironde Habitat a inauguré le 1er décembre dernier à Bordeaux (Gironde), avec le gestionnaire de réseau électrique Enedis et Inelia, une entreprise de Lormont spécialisée dans des solutions photovoltaïques, le premier logement social de France raccordé en autoconsommation collective d’électricité.

Les soixante logements de la résidence « Les Souffleurs » pourront ainsi produire (à partir du second semestre 2018) près de 30 % de leurs besoins et réaliser des économies sur leur facture d’énergie, sous réserve d’adhérer au dispositif et de partager leurs données. 

50 % des demandes de raccordement. C’est la part des foyers s’équipant de panneaux photovoltaïques qui ont souhaité auto-consommer leur électricité en 2016.

 

260 mètres carrés de panneaux solaires ont été installés sur le toit pour fournir les six compteurs de l’immeuble. L’énergie photovoltaïque n’alimente pour l’heure que les parties communes, le temps que l’entreprise de service public valide la fiabilité du système et son efficacité. Enedis assurera la répartition entre la production et les consommations selon les modalités du site. Les résultats de cette expérience seront, par ailleurs, analysés par un réseau d’experts dans le cadre du Projet Rexauto (premier projet soutenu par l’Union Européenne de retour d’expérience d’installations photovoltaïques en autoconsommation individuelle et collective).

#EnergieSolaire - En juin 2016, un sondage OpinionWay révélait que 47 % des Français étaient prêts à investir dans des panneaux solaires, dont 15 % pour devenir complètement autonomes. Cliquez pour tweeter

L’autoconsommation collective, c’est-à-dire la consommation de l’électricité produite chez soi, a été rendue possible par la loi de transition énergétique du 24 février 2017 et de son décret d’application du 28 avril 2017. Le compteur Linky en est un élément clé. Ses fonctionnalités permettent d’enregistrer l’énergie produite et consommée, évitant ainsi l’achat d’un deuxième compteur, jusqu’alors nécessaire et constituant un frein pour les particuliers en raison de son coût (600 euros). Enedis installe ainsi des compteurs Linky à tous les nouveaux clients souhaitant consommer une partie de leur production.

En juin 2016, un sondage OpinionWay révélait que 47 % des Français étaient prêts à investir dans des panneaux solaires, dont 15 % pour devenir complètement autonomes. Plus de 350 000 foyers français ont choisi de produire leur électricité et la tendance est en hausse. Enedis fait de l’autoconsommation un critère essentiel de la smart city et prépare une dizaine de projets d’autoconsommation collective dans différentes régions françaises, en partenariat avec des collectivités locales ou des bailleurs sociaux.

Les Souffleurs, un premier projet d'autoconsommation.  ©Gironde Habitat

Les Souffleurs, un premier projet d’autoconsommation. ©Gironde Habitat

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

Vous n’êtes pas encore abonné ? Intégrez la communauté Alliancy
Et accédez à l’intégralité des articles de la rédaction, et bien plus encore…Je découvre