Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Holacratie : l’entreprise où le patron n’est pas le héros

Depuis sa création en 2007, l’holacratie –technologie managériale– vise à réorganiser la gouvernance en entreprise. Un challenge qu’a décidé d’expérimenter l’énergéticien Engie.

holacratie

Les entreprises qui veulent devenir «holocrates» font appel à des coachs et nomment des facilitateurs en interne pour former les collaborateurs. © Fotolia

Imaginez une entreprise sans patron où chaque salarié prend seul des décisions… Brian Robertson, 37 ans, y a pensé. Mais il l’a surtout mis en oeuvre. Cet entrepreneur américain a créé en 2007 l’holacracy (ou holacratie en français), qui propose une boîte à outils plus opérationnelle que la philosophie de « l’entreprise libérée » d’Isaac Getz, pour en finir avec les organisations hiérarchiques.

Cette méthode, accessible gratuitement sur Internet, contient une constitution de 30 pages. Dans la liste des définitions et règles à appliquer, on trouve par exemple le «rôle», une sorte de mission assignée à une personne. Chaque salarié peut cumuler plusieurs rôles très différents comme l’organisation des séminaires, la veille technologique, ou plus amusant, les animations pour Noël.

Cet article est un contenu premium issu du magazine.
Pour continuer à le lire et accéder à l’intégralité d’alliancy gratuitement, nous vous demandons simplement de vous identifier - sans plus d’engagement!
Je m'identifie