Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Xavier Guérin (DataStax) : « L’enjeu est de fournir des solutions pérennes »

Pour Xavier Guérin, vice-président  Europe de l'Ouest, l'agilité des données est essentielle. ©DataStax

Pour Xavier Guérin, vice-président Europe de l’Ouest, l’agilité des données est essentielle. ©DataStax

Xavier Guérin est depuis janvier dernier le nouveau vice-président Europe de l’Ouest de DataStax, un éditeur de logiciels spécialisé dans le traitement des bases de données de Cassandra et installé en France depuis trois ans. Il est persuadé que les applications dédiées à l’expérience client n’en sont qu’à leurs débuts.

Alliancy. Vous venez d’arriver à DataStax. Quelles sont vos missions ?

Xavier Guérin. J’ai effectué toute ma carrière dans l’informatique depuis mes débuts à Toshiba et Sun Microsystems, car j’ai toujours voulu travailler à la création de technologies disruptives. J’apprécie particulièrement les sociétés en open-source car chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. En janvier, on m’a appelé pour occuper le poste de vice-président Europe de l’Ouest de DataStax. La société développe une interface graphique pour piloter des applications sur Cassandra à travers un outil simple et rendre le produit compatible avec les besoins d’utilisation des clients. Elle n’est pas l’inventeur mais le socle des bases de données. Elle améliore le produit, cela fait sens pour moi. Ma mission est d’accompagner les usagers de l’Europe continentale dans certains secteurs verticaux (finance, mutuelles, retail et telco) et de leur fournir des fonctionnalités supplémentaires sur l’interface pour optimiser leurs résultats. Par exemple, nous venons d’intégrer un moteur de recherche pour trouver plus facilement des éléments dans les bases de données.  

Quelles sont les problématiques auxquelles vous devez répondre ?

Xavier Guérin. Avant, les données étaient emmagasinées dans des fermes de machines. Ce système traditionnel n’est plus suffisant pour stocker. Avec l’avènement du cloud et du mobile, les données sont devenues non structurées et se sont démultipliées. Aujourd’hui, elles sont au cœur de l’expérience client. L’enjeu est d’être capable de fournir des solutions pérennes car le changement de paradigme a été tellement important qu’il faut désormais une solution durable dans le temps. Tout en conservant une simplicité d’utilisation, il faut apporter aux bases de données une élasticité et des fonctionnalités pour lancer des applications plus intelligentes et interactives. Ce qui se fait – comme la borne Alexa d’Amazon qui permet un échange vocal interactif – est impressionnant, et on n’en est qu’au début de ces nouvelles applications dédiée à l’expérience client.

À lire aussi : L’avenir du stockage passe par l’Open Source et le cloud

Les entreprises ont-elles conscience de ce changement de paradigme ?

Xavier Guérin. L’objectif des entreprises est d’apporter une meilleure expérience client. Aujourd’hui, elles ne peuvent plus se différencier par leurs produits à cause de la concurrence mais elles peuvent répondre aux besoins de l’usager dans l’instantanéité. Les technologies comme la vision du client à 360° que nous proposons permettent d’analyser le comportement de celui-ci. Les opérateurs de télécommunications l’utilisent pour lutter contre la volatilité des clients ; les banques s’en servent pour détecter les fraudes et le retail pour comprendre comment mener la clientèle du site web au magasin. La transformation digitale est ainsi importante mais le problème est que les entreprises ne se posent pas toujours les bonnes questions pour l’effectuer. Nous avons constaté que 85% des entreprises ont des projets d’expérience client mais seules 20% ont une solution qui répond à leurs besoins. Les bases de données sont au cœur de la transformation digitale, ce sont elles qui contribuent à la performance, à la scalabilité, à la distribution et à la contextualité des informations.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *