Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Digitaliser les TPE/PME : quand Google et Facebook s’y mettent

Il y a urgence à insuffler une nouvelle dynamique en faveur de la transition numérique des TPE/PME. Des actions privées se multiplient en ce sens, soutenues par les acteurs publics régionaux notamment. A l’image de Google et de Facebook.

Sébastien Missoffe, directeur général de Google France (à droite), était présent à Angers pour la signature du partenariat avec le sénateur-maire LR Christophe Béchu. Photo : Thierry Bonnet/ville d’Angers

Sébastien Missoffe, directeur général de Google France (à droite), était présent à Angers pour la signature du partenariat avec le sénateur-maire LR Christophe Béchu. © Thierry Bonnet/ville d’Angers

Le numérique a le vent en poupe ! Et la nomination de Mounir Mahjoubi au poste de Secrétaire d’Etat en charge du sujet nous le prouve. Alors président du Conseil national du Numérique (CNNum), il avait déjà, l’été dernier, largement rappelé l’importance d’agir pour entraîner tout le tissu des petites et moyennes entreprises françaises dans cette grande mutation que le numérique impose.

De fait, il y a urgence et le constat est sans appel : sur bon nombre de critères, les TPE/PME françaises sont très en retard par rapport à leurs voisines européennes, notamment allemandes. « Il y a une prise de conscience dans les grandes entreprises du CAC 40, mais pas du côté des petites et moyennes entreprises, qui n’ont pas encore intégré l’importance d’agir, confirme Guy Mamou-Mani, actuel vice-président du CNNum. C’est pourquoi il faut lancer une grande action nationale sur le sujet. » Aussi, mi-mars, le CNNum a remis au gouvernement un rapport (Croissance connectée : les PME contre-attaquent), mettant en avant des recommandations pour accélérer la digitalisation des PME, qui composent la très grande majorité de notre tissu économique.

« Il y a une simplification à trouver et il faut agir en partenariat avec les régions, les CCI, les fédérations professionnelles, les cabinets d’experts-comptables… afin que tous se saisissent du sujet », insiste Guy Mamou-Mani. Mise en place de connecteurs (consultants ou entreprises en mesure d’accompagner la transformation) et de plateformes qui permettent de rassembler l’offre destinée aux PME… Tout sera bon pour accélérer sur ce thème, jugé « chronophage, complexe à comprendre et encore plus à anticiper » par les PME.

Le rôle des acteurs locaux

Très récemment, Google et Facebook (voir plus bas) ont annoncé à quelques jours d’intervalle une action en ce sens, visant à offrir un certain nombre de services aux petites entreprises et commerces en France. « Je suis très positif par rapport à ces initiatives, déclare Guy Mamou-Mani. L’objet du rapport du CNNum est bien de mobiliser l’ensemble des parties prenantes, car nous avons vraiment ce sujet très sérieux à traiter. Et là, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! Ce sur quoi j’attire l’attention, c’est surtout de pousser l’ensemble des acteurs intermédiaires à veiller à ne pas laisser cette « mise en œuvre » aux mains de certains groupes. Car, tout ceci n’est pas une question de moyens, mais bien d’optimisation et de rationalisation des forces en présence. »

Le rapport conseille d’ailleurs au Gouvernement de lancer un nouveau label (croissance connectée), dans l’idée du label « French Tech », de même que des plateformes (aides financières, réseau de connecteurs…), de façon à offrir un point de contact unique aux TPE/PME en termes de ressources à leur disposition, « et, pourquoi pas, d’y inclure Facebook et Google »… « Nous avons perdu beaucoup trop de temps pour agir auprès de ce public. J’espère que, dès la semaine prochaine, tout va redémarrer ! « Croissance connectée » n’est pas un problème lié au numérique, mais un problème de développement économique des TPE/PME. C’est comme pour la modernisation de l’Etat, c’est une question directement liée à la volonté politique de nos plus hautes instances. L’Etat plateforme ne se fera que dans ces conditions », conclut-il.

 

Google joue « glocal » en France

La semaine dernière, Google lançait à Angers (Maine-et-Loire) un programme, déclinée sur l’année, de formations (ateliers, conférences, rencontres, sessions de conseil personnalisés) aux usages numériques à destination de 70 000 entreprises, étudiants (Digital Active) et particuliers dans toute la France, qui auraient besoin de soutien. « 50 000 emplois aujourd’hui autour du numérique ne sont pas pourvus », n’hésitait pas à rappeler Sébastien Missoffe, 43 ans, le nouveau vice-président et directeur général de Google France, qui vient de passer 11 ans aux Etats-Unis.

La signature d’une convention de partenariat entre Google et la ville d’Angers est la première étape d’un Tour de France du géant américain, qui passera par 100 villes pour proposer des formations gratuites allant de 1 à 30 heures selon les publics. Ainsi, dès juin prochain, Google organisera en partenariat avec la chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) d’Angers des formations « Google pour les Pros » gratuites, adaptées aux enjeux des professionnels.

Les 12 et 13 mai derniers, plus d’une vingtaine de « coach » Google se sont ainsi adressés aux dirigeants pour leur expliquer comment créer un site, toucher de nouvelles audiences, mais surtout en tirer le meilleur pour élargir leurs activités. « Tout est parti d’un constat qui est un paradoxe français, a précisé le dirigeant. 60 % des Français font des achats en ligne, mais seulement 11 % des entreprises françaises ont un site qui leur permet de vendre en ligne. »

« Nous initions un partenariat avec la ville qui prévoit un accompagnement sur la durée, notamment des artisans, commerçants, TPE et PME, afin de favoriser leur présence et leur développement commercial sur internet »
Sébastien Missoffe (Google France

Le coût de ce dispositif est entièrement pris en charge par Google, a précisé Christophe Béchu, le sénateur-maire LR d’Angers, pour qui une telle opération « s‘inscrit bien sûr dans la continuité de notre soutien à la filière numérique, particulièrement dynamique sur notre territoire. » Une façon pour lui de rappeler également que le World Electronics Forum (WEF), le Davos de l’électronique, se tiendra dans la ville, labellisée French Tech, du 25 au 27 octobre prochain.

Ces cinq dernières années, Google a déjà formé 150 000 entreprises au marketing numérique en France. Le groupe espère avec ce nouveau dispositif que les outils qu’il propose soient mieux compris et mieux utilisés… par le plus grand nombre. Grâce au chiffre publicitaire généré, « c’est une logique de partenariat gagnant-gagnant », a conclu Sébastien Missoffe. Prochaine étape : Reims, début juin.

 

Facebook prend les PME par la main

FACEBOOK

Matthieu Laporte de Facebook devant un panel de jeunes entrepreneurs, ambassadeurs de la marque, au siège parisien le 17 mai.

Au siège de Facebook France ce mercredi 17 mai, en plein cœur de Paris, l’effervescence et le soleil sont au rendez-vous. Une douzaine de jeunes patrons de TPE et artisans, tous ambassadeurs de la marque (Epopia, Soapeo, Golf at Home, Cuisine Shop, ISKN…), se retrouvent pour évoquer avec les experts de la plateforme, leurs expériences commerciales en ligne et leurs enjeux communs (augmentation de la visibilité, relation client, augmentation des ventes, développement à l’export ou recrutement…). Elles participent là au 1er « Forum des TPE-PME » organisé par Facebook en France, et composent désormais une « communauté » représentative du tissu économique français en termes de tailles et de secteurs sur laquelle Facebook compte s’appuyer pour affiner son offre et mieux comprendre leurs difficultés ou réticences éventuelles.

« Ce forum vise à instaurer un dialogue régulier, et dans la durée, avec elles afin de mieux comprendre leurs besoins et leur faire découvrir tout le potentiel de nos outils numériques, précise Matthieu Laporte, responsable département TPE-PME France et Benelux de Facebook, qui souhaite devenir un « partenaire clé » dans la transition digitale et mobile des TPE-PME en France. L’opération, qui sera organisée deux fois par an à Paris, a déjà eu lieu en Italie, en Grande-Bretagne et en Allemagne, elle le sera bientôt en Suède.

« Facebook, en tant que plateforme accessible, gratuite et ouverte à tous, est devenu un partenaire clé dans la transition digitale et mobile des TPE-PME. »
Matthieu Laporte (Facebook France et Benelux)

Cette journée est aussi l’occasion d’annoncer le lancement d’une plateforme « Boostez votre business » en français, dédiée à cette cible, lui donnant notamment accès à un studio mobile créatif pour rendre cette multitude de « petits acteurs » plus créative sur le mobile. Enfin, Matthieu Laporte rappelle le partenariat signé fin 2016 entre Facebook et la région des Hauts-de-France (une première !), dans lequel le géant américain s’engage à former au numérique 5 000 entreprises au total cette année (formations physiques de « formateurs » et modules de formation online pour les entrepreneurs via BluePrint). Des discussions seraient en cours avec d’autres régions pour dupliquer l’initiative.

40 sociétés ont également été sélectionnées pour bénéficier de l’aide de jeunes diplômés des écoles de commerce de la région (Skema Business School, EDHEC Business School, ESC Amiens) à se former dans leur stratégie digitale. Un récent baromètre OCDE/Banque Mondiale/Facebook (« Future of Business », mai 2017), souligne d’ailleurs que les TPE/PME privilégient les rencontres et les échanges pour s’initier aux nouveaux outils disponibles ! « Cette révolution digitale pousse à l’excellence. Aujourd’hui, il faut être proactif sur les réseaux, animer la relation avec les internautes et clients, afin de créer une communauté encore plus fidèle », conclut l’expert.

A lire aussi sur Alliancy :

« 21 clés pour activer la transformation numérique de votre entreprise 21-cles-pour-activer-la-transformation-numerique-de-votre-entreprise», Editions Eyrolles, sur l’impact de la digitalisation dans les PME et ETI, par Gilles Auberger (The Connecting Place), Salah-Eddine Benzakour (Puissance E), Jérémy Grégoire et Thierry Meynlé (Groupe Divalto).

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *