Les ESN en pleine forme, mais en manque de talents

Syntec Numérique et KPMG ont présenté hier soir les résultats de la deuxième publication de l’enquête « Grand angle ESN » portant sur près de 200 entreprises. Confiantes sur leur avenir, les sociétés de services numériques se concentrent sur la fidélisation des talents et l’innovation. 7 d’entre elles ont reçu un prix.

Syntec Numérique et KPMG ont présenté hier soir les résultats de la deuxième publication de l’enquête « Grand angle ESN » portant sur près de 200 entreprises.

Syntec Numérique et KPMG ont présenté hier soir les résultats de la deuxième publication de l’enquête « Grand angle ESN » portant sur près de 200 entreprises.

Il y avait foule hier soir au Pavillon d’Armenonville à Paris où se déroulait la deuxième édition des Trophées des ESN, remis par Syntec Numérique. Ce fut également l’occasion de dévoiler les résultats d’une étude réalisée par KPMG pour le syndicat.

Ainsi, l’on apprend que la « croissance organique » reste la principale priorité d’investissement des entreprises de services numériques. Avec pour objectif le développement des talents, du commercial, de l’offre et de la R&D.

Les ESN sont surtout confiantes dans leurs perspectives de croissance à moyen terme. Les 200 répondants ont en effet profité d’un marché dynamique et ont enregistré une croissance organique médiane de 18 % en 2018 (vs 13 % en 2017). 88 % des ESN interrogées envisagent de réaliser une ou plusieurs acquisitions au cours des 24 prochains mois (vs 76 % en 2017), principalement en France et dans l’idée de s’allier des talents…

> A lire aussi : Dossier ESN, en mal de talents

La gestion des talents reste en effet un enjeu prioritaire dans un marché saturé… Ainsi, 64 % des ESN ont mis en place une politique Qualité de Vie au Travail (QVT), dans le but de réduire le turnover et l’absentéisme. 82 % ont également mis en place le télétravail et la plupart ont instauré une politique de mobilité interne (fonctionnelle ou géographique).

La coinnovation de plus en plus prisée

Les niveaux de salaires en effet ne suffisent plus pour retenir les collaborateurs. La flexibilité et l’intérêt des tâches jouent un nouveau rôle important, d’où la mise en avant de la formation, axée sur l’approfondissement des compétences techniques, qui est la priorité première pour 89 % des ESN interrogées.

L’innovation reste également au cœur des préoccupations des ESN, qui s’appliquent les méthodes et outils proposés à leurs clients pour accélérer leur propre transformation. Le cloud reste leur domaine d’investissement privilégié, devant l’intelligence artificielle et l’analyse de données.

Près d’un tiers d’entre elles ont d’ailleurs mis en place une logique d’alliances, nécessaire pour coinnover.

https://twitter.com/syntecnumerique/status/1169671039569342464

La soirée a surtout été l’occasion de remettre sept Trophées aux lauréats 2019 que voici :

  1. Prix de l’Opération financière, décerné à la société Datasolution
  2. Prix de la Croissance organique, décerné à la société Acensi
  3. Prix de la Stratégie de croissance externe, décerné à la société Viseo
  4. Prix du Rayonnement à l’international, décerné à la société Technology & Startegy Group
  5. Prix des Talents, décerné à la société Neosoft
  6. Prix de l’Innovation, décerné à la société AFD Tech
  7. Prix de la Co-innovation, décerné à la société Atolet au CHU Dijon-Bourgogne

Les enseignements de l’étude KPMG pour Syntec Numérique

  • 98 % des ESN françaises sont confiantes dans le financement de leurs futurs investissements, la croissance organique restant leur principale priorité. Pour autant, 88 % d’entre elles déclarent leur intention de réaliser une opération de croissance externe pour acquérir des talents ou se renforcer sur un marché.
  • 78 % des grandes entreprises, ETI et PME ont une stratégie active de croissance à l’international.
  • Les ESN doivent en parallèle relever le défi du recrutement et de la fidélisation des talents et font preuve d’engagement et d’innovation dans leur gestion des ressources humaines.
  • 83 % d’entre elles ont un responsable de l’innovation.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *