Cet article fait partie du dossier

COVID-19 : De la sidération à l’adaptation
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[Plus forts ensemble] Avec Jérôme Notin (Cybermalveillance.gouv.fr )

Dans le cadre de notre série « Plus forts ensemble », nous nous sommes entretenu avec Jérôme Notin, directeur général du dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance et de sensibilisation aux risques numériques (Cybermalveillance.gouv.fr)

Les situations de crise sont généralement du pain béni pour les escrocs et criminels de tous types. Et avec la crise Covid-19, les agresseurs numériques n’ont pas chômé. Jérôme Notin explique ainsi que le risque a beaucoup augmenté du fait de l’impréparation des entreprises à une telle situation. Chez les PME comme chez les plus grands groupes, la vigilance s’impose donc plus que jamais.

Face à la situation complexe, les organisations peuvent cependant se sentir esseulées et le directeur général du dispositif national d’assistance aux victimes de cybermalveillance et de sensibilisation aux risques numériques insiste donc également sur la capacité de l’écosystème français de spécialistes de la cybersécurité à agir à distance pour aider les entreprises. Pour les particuliers, eux-aussi sous pression, il en va de même grâce à la brigade numérique de la Gendarmerie, accessible en ligne pour répondre à distance à toute interrogation.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *