Medaviz.io, la téléconsultation à portée du médecin

Depuis le 15 septembre, les médecins peuvent proposer à leurs patients des consultations à distance par visioconférence. Medaviz, spécialiste du sujet depuis 2014, se lance sur ce marché, encore à ses prémices, mais dont les avantages sont nombreux.

Medaviz.io, la téléconsultation à portée du médecin

L’équipe de Medaviz

Tous les Français n’ont pas accès aux soins comme ils le souhaiteraient. C’est en partant de ce constat que la start-up bretonne Medaviz est née en 2014. Son offre, opérationnelle depuis 2016 : une plateforme de téléconsultation permettant à chacun de contacter le médecin de son choix en moins de trois minutes, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Ainsi, par téléphone filaire, via l’application mobile dédiée ou depuis un ordinateur en visioconférence, il est possible d’obtenir, très rapidement et en toute confidentialité, un premier avis médical, un complément d’information ou, si besoin, la délivrance d’une ordonnance.

Medaviz revendique aujourd’hui 3 millions de bénéficiaires de ses services en France (200 appels traités par jour), après avoir constitué un réseau d’une centaine de professionnels de santé, regroupant une trentaine de spécialités : des médecins généralistes évidemment, mais aussi des médecins spécialistes et paramédicaux. Ils sont majoritairement jeunes médecins ou alors, praticiens en fin de carrière.

La start-up, dont les services sont surtout utilisé en BtoBtoC, a en parallèle signé des dizaines de partenariats avec des Ocam (Organisme complémentaire d’assurance maladie), des entreprises (Le Bon Coin, Ociane Groupe Matmut, Bearing Point, La Poste…) et des sociétés de services aux seniors (Ehpad). Pour les entreprises, c’est un véritable service qu’elles offrent à leurs salariés et pour les personnels des Ehpad, la solution de pouvoir contacter un médecin pour les besoins d’un résident à n’importe quelle heure de la nuit.

Depuis quelques mois, du fait des dernières évolutions réglementaires concernant la téléconsultation, Medaviz enrichit son offre en devenant éditeur. La start-up lance une solution de téléconsultation par visioconférence à destination des médecins, libéraux ou rattachés à un établissement de santé. « En s’équipant d’un ordinateur avec une webcam, d’une bonne connexion internet et d’un accès à la plateforme, le médecin peut interpréter certains symptômes visuellement et, dans certains cas, demander au patient de réaliser des mouvements ou des auto-mesures », explique Stéphanie Hervier, cofondatrice de la société, en charge du marketing. La téléconsultation peut ainsi s’avérer très efficace dans le suivi des maladies rares ou chroniques, ou très ponctuelles, comme dans les échanges avec les patients les plus isolés.

La nouvelle offre de Medaviz est proposée sous trois formes d’abonnement, en fonction du nombre de téléconsultations que le médecin souhaite pratiquer. Pour autant, il ne suffit d’une nouvelle réglementation et d’une technologie à disposition pour favoriser l’adoption d’un tel service. Stéphanie Hervier voit la téléconsultation monter très progressivement en charge, et ce bien au-delà des « a priori » dont elle peut souffrir. « Il va falloir à la fois que les médecins s’en emparent et s’équipent de matériels adaptés ; que les patients l’acceptent et s’y habituent, mais aussi que les connexions internet fonctionnent partout parfaitement ». Et qui dit déserts médicaux, dit également déserts numériques…

La dirigeante ne cache pas non plus que l’interopérabilité de leur solution avec tous les logiciels utilisés par les médecins est leur sujet du moment. Vendue en mode Saas, leur solution et les données échangées sont hébergées chez Coreye, spécialiste de l’hébergement des données de santé.

Medaviz, qui compte aujourd’hui 12 salariés, prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 1 million d’euros cette année. « Nous visons de le multiplier par 2,5 l’an prochain, à la fois avec notre activité historique de téléconsultations non remboursées et la vente de notre solution aux médecins », explique-t-elle, sachant que la start-up compte aussi les adresser via les établissements de santé. Après avoir levé 600 000 euros mi-2017, l’équipe fondatrice* prépare une nouvelle levée de fonds, de 5 millions d’euros cette fois.

* Stéphanie Hervier est la cofondatrice de la plateforme Medaviz (basée à Paris et Vannes) avec Guillaume Lesdos, Jean Spalaïkovitch et Anne Spalaïkovich.

> Depuis le 15 septembre, les actes de soins en téléconsultation peuvent être remboursés par l’Assurance Maladie, sur la même base qu’une consultation physique. Mais uniquement sous certaines conditions. Cette infographie pédagogique de Medaviz propose à chacun de mieux comprendre dans quel cas la téléconsultation peut être ou non remboursée, en prenant l’exemple d’un état grippal.

Medaviz.io, la téléconsultation à portée du médecin


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *