Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

E-learning : les industriels s’unissent pour se former à la sécurité

L’Institut pour une culture de sécurité industrielle (ICSI) a basculé vers l’e-learning pour former ses membres présents dans les quatre coins du monde. L’organisme a choisi la solution E-Tipi, de la start-up myLittleTools, pour créer sa « Safety Academy ». 

Une plateforme offshore Shell

Une plateforme offshore Shell au large de la Norvège. © Flickr CC Shell

Le troisième procès d’AZF sera-t-il le théâtre de nouveaux rebondissements ? Plus de 15 ans après l’explosion de l’usine toulousaine, la thèse terroriste est de nouveau étudiée par la cour, tout comme celle de l’explosion de bandelettes de poudre (appelée nitrocelluslose). L’instruction avait auparavant retenu la piste d’un mélange accidentel de produits chimiques, ce qui avait incité le secteur à réagir. Au lendemain de la catastrophe, les industriels locaux et collectivités publiques ont créé un institut à Toulouse pour décloisonner le monde de l’industrie, la recherche et la société civile. L’ICSI (Institut pour une culture de sécurité industrielle) a pour objectif d’améliorer la collaboration en termes de prévention du risque et de développer une culture de sécurité industrielle, notamment en accentuant la prise en compte du facteur humain et organisationnel dans la stratégie de la prévention accidentelle en France.

Cet organisme, inscrit sous le statut d’une association loi 1901, réunit une cinquantaine de grands groupes industriels (EDF, Total, RTE, Sanofi, Solvay…), des collectivités (région Normandie, région Occitanie…), des syndicats (CGT, CGC…), des instituts de recherche comme le CNRS, des grandes écoles (INSA Toulouse, IUT Toulouse III…) ainsi que des associations de victimes d’accidents collectifs. Tous n’ont cependant pas le même niveau de compréhension du risque. « Ces trente dernières années, les industriels et les autorités ont majoritairement concentré leurs efforts sur la sécurité physique des installations (alarmes, barrières…), ce qui a évité beaucoup d’accidents. C’est pourquoi l’ICSI se consacre à l’analyse du comportement, à savoir comprendre comment l’être humain réagit dans une situation accidentelle », explique Marc Senant, responsable de la formation continue à l’institut.

Des formations sur la culture de la sécurité

Pour diffuser cette culture de la sécurité, l’ICSI a mis en place des groupes d’échanges où chaque partie peut partager ses retours d’échanges et bonnes pratiques. Elle publie des cahiers sur la sécurité industrielle avec des synthèses et des pistes d’amélioration. Elle a aussi développé une activité d’expertise et d’accompagnement : par exemple, elle peut diagnostiquer les différents problèmes sur une plateforme pétrolière et propose du coaching pour les résoudre. Surtout, l’ICSI a créé une panoplie de cours : une formation initiale avec quatre masters spécialisés en gestion des risques (deux ans en alternance), et une formation continue avec des stages inter et intra-entreprise que l’ICSI organise elle-même. Au total, 130 à 140 sessions françaises et internationales sont organisées par an. Trois domaines sont proposés : les facteurs humains et organisationnels, la gestion des risques et de la sécurité industrielle, la sécurité et l’hygiène industrielles.

Avec des membres basés aux quatre coins du monde, l’organisme a souhaité basculer progressivement vers l’e-learning, un moyen facile de diffuser massivement des cours dans plusieurs langues. Autre avantage : le coût. « Le digital revient moins cher que de faire déplacer des personnes et les démobiliser de leur poste de travail », précise Marc Senant.

La « Safety Academy » : l’e-learning de la sécurité industrielle

En 2014, il s’est tourné vers la start-up MylittleTools et son outil phare E-Tipi, une plateforme d’e-learning modulable, utilisée par Auchan, Leroy-Merlin et… Total, membre fondateur de l’ICSI. Le groupe pétrolier utilisait la solution pour plusieurs thèmes mais pas sur celui de la sécurité industrielle.

Au départ, l’ICSI voulait créer un centre de ressources en ligne qui rassemblait des informations dénichées sur Internet. Pour diversifier le type de contenu, des vidéos ont été ajoutées : les fameuses conférences TED (Technology, Entertainment and Design), une collection intitulée « Paroles d’experts » (développée avec la Fédération des constructeurs américains), « La minute vérité », un série qui traite les grands accidents industriels du XXè siècle (en partenariat avec la chaîne de télévision FOX International). Ce portail, disponible en français, anglais et espagnol, propose également des modules d’e-learning d’une durée de 20 à 30 minutes. En amont ou en aval des « leçons », des quizz ont été configurés pour valider ses connaissances.  

Cette « Safety Academy » a été financée par neuf membres de l’ICSI, qui sont les seuls à pouvoir bénéficier du portail. « Nous comptons plusieurs centaines d’utilisateurs mais toutes les entreprises n’ont pas encore déployé la solution en interne », assure Marc Senant. D’ici 2018, tous les adhérents pourront accéder à la plateforme.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *