Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Cet article fait partie du dossier

Industrie : Des robots, mais pas seulement
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Dassault Systèmes et Visiativ, partenaires de Latécoère pour son usine 100 % automatisée

Editeur et intégrateur sont intervenus en amont de la construction de la nouvelle usine de Latécoère à Toulouse, sur la partie simulation numérique du projet. Un challenge qui a consisté à intégrer efficacement et à faire communiquer différentes solutions techniques.

| Cet article fait partie du dossier « Industrie : Des robots, mais pas seulement »

13 juillet 2017. De gauche à droite : Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse), Yannick Assouad (directrice générale du groupe Latécoère) et Carole Delga (présidente de région) lors de la pose de la première pierre de la future usine 4.0 de Latécoère à Toulouse-Montredon. (DR)

13 juillet 2017. De gauche à droite : Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse), Yannick Assouad (directrice générale du groupe Latécoère) et Carole Delga (présidente de région) lors de la pose de la première pierre de la future usine 4.0 de Latécoère à Toulouse-Montredon. (DR)

A l’automne dernier, l’Alliance Industrie du Futur (AIF) a décerné le label « Vitrine Industrie du Futur » à cinq nouvelles entreprises françaises. Parmi elles, Latécoère*. Le sous-traitant aéronautique recevait ce label pour sa future usine de Toulouse (Haute-Garonne), fruit d’une approche 100 % numérique, depuis le développement des modèles 3D de l’usine et des machines, jusqu’à la modélisation des processus de production pour en optimiser la conception et le mode de fonctionnement.

La décision de créer ce site de 7 000 mètres carrés en région toulousaine, dans le cadre du plan industriel « Transformation 2020 » du groupe, a été validée mi-2016. L’usine, située au cœur de la zone artisanale de Balma-Gramont (quartier de Montredon), à l’est de la Ville Rose, entrée en service début 2018. Entièrement automatisée et classée zéro papier, elle produira à terme 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le projet, dénommé HPDP (High Performance Detailed Parts), servira de vitrine technologique à la branche Aérostructures du groupe, en intégrant les technologies de l’industrie du futur, notamment celle permettant la digitalisation et l’automatisation de l’usine.

Images de modélisation 3D de la future usine Latécoère (Crédits : Latécoère)

Images de modélisation 3D de la future usine Latécoère (Crédits : Latécoère)

Ce site, qui emploiera plus d’une centaine de personnes (entre 120 et 150 à terme) et représente un investissement d’environ 30 millions d’euros (en deux phases), permettra la ré-internalisation de la fabrication de pièces élémentaires métalliques (usinage, tôlerie et traitement de surface) destinées à la fabrication des composants utilisés sur les lignes d’assemblage des produits Latécoère. Jusqu’ici, le groupe en avait confiées la fabrication à des sous-traitants dans des pays « best costs ». En limitant les transports de ces zones « best costs » vers ses sites d’assemblage, ce projet contribue aussi à limiter l’empreinte environnementale de l’activité du groupe.<

L’Alliance Industrie du Futur a labellisé Latécoère pour la virtualisation complète de la conception à la production et pour le système d’exécution d’une nouvelle usine 100 % automatisée, permettant de relocaliser en France des savoir-faire et activités-clés du groupe.

Latécoère adapte ainsi son schéma industriel en passant notamment d’un modèle Buy à un modèle Make, avec pour cible des objectifs de réduction de coûts (diminution des stocks et des besoins en fonds de roulement) et de cycles. Des cycles qui ont pu être raccourcis grâce aux études réalisées en partenariat avec Dassault Systèmes et Visiativ. Ce dernier, éditeur et intégrateur de solutions logicielles innovantes pour PME/ETI, est par exemple intervenu afin de modéliser le jumeau numérique de l’usine, via la mise au point d’un modèle 3D unique de celle-ci. Grâce à cette modélisation, Latécoère a pu faire les bons choix en amont de la construction et ainsi sécuriser les performances à chaque étape, de la conception du bâtiment à l’exécution.

Des indicateurs de performance en temps réel

Afin de numériser le bâtiment, les machines, les postes de travail ainsi que les flux internes, Visiativ a déployé des applications de Dassault Systèmes (Delmia Engineering, Operations et Optimization), disponibles sur la plateforme 3DExperience. « Nous sommes fiers de collaborer à ce projet qu’est la construction de cette « usine 4.0 », indique Laurent Fiard, PDG du groupe Visiativ dans le communiqué. Et si participer à ce plan ambitieux nous a permis de développer nos compétences sur un portfolio Dassault Systèmes plus large et dans un secteur en pleine transformation, celui-ci nous a également permis de renforcer le lien entre l’Entreprise du Futur et l’Usine du Futur ! ».

Au-delà du pilotage de l’usine qui sera entièrement digitalisé, les indicateurs de performance de production (KPI) seront fournis en temps réel et exploité dans la maquette numérique 3D afin de réduire les écarts entre la conception, le planifié et le réalisé.

Ce partenariat industriel entre le groupe aéronautique, Visiativ et Dassault Systèmes, au-delà du jumeau numérique de l’usine, évoluera tout au long de la vie du bâtiment. Au travers de cette maquette virtuelle, l’industriel pourra effectuer et visualiser les changements à apporter avant de les réaliser, en testant différentes configurations et en gagnant du temps.

* Groupe international partenaire de rang 1 des grands avionneurs mondiaux (Airbus, Embraer, Dassault, Boeing, Bombardier, Mitsubishi), Latécoère intervient dans les différentes segments de l’aéronautique (avions commerciaux, régionaux, d’affaires et militaires) et dans deux domaines d’activités : aérostructures et systèmes d’interconnexion.

La société « Visiativ 3D Printing » est née

La société « Visiativ 3D Printing » est née

Visiativ proposera à ses 14 000 clients PME/ETI des services de « Rapid Manufacturing » (prototypage rapide) en s’appuyant sur l’expertise de Valla et en partenariat avec HP et Dassault Systèmes (DR)

Le groupe Visiativ a officialisé son rapprochement avec la société villeurbannaise Valla, spécialisée dans le Rapid Manufacturing (conception, prototypage et fabrication de pièces par impression 3D, usinage, et injection) et dans laquelle il a décidé de monter au capital à hauteur de 20 % fin 2017. Il est prévu, à terme, que Visiativ en devienne l’actionnaire majoritaire.

Fondée en 1961, Valla est dirigée par Sacha Tolegano-Jourdren depuis 2015 (2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 25 salariés en 2016). Dans ce cadre, une co-entreprise, Visiativ 3D Printing, est créée afin de répondre aux besoins de « Rapid Manufacturing » et d’impression 3D des entreprises industrielles.

Ce rapprochement se couple avec la signature d’un partenariat commercial avec HP, autour de la distribution de la nouvelle gamme d’imprimantes 3D professionnelles du constructeur américain, qui permettent de réaliser des pièces thermoplastiques fonctionnelles plus rapidement que les technologies actuelles.

Par ailleurs, Visiativ a aussi renforcé sa collaboration avec son partenaire historique qu’est Dassault Systèmes afin de proposer à ses clients industriels tous les avantages de la plateforme 3DExperience. Ainsi, l’objectif à tous est bien de « créer une offre globale » pour mieux répondre aux besoins des PME et ETI dans la digitalisation de leurs processus de production.

Visiativ 3D Printing vise d’ores et déjà un développement à l’échelle mondiale.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *