Cet article fait partie du dossier

Beauté/Bien-être : le virage numérique
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Naissance d’un cluster européen dédié aux cosmétiques

Si la France se voit bien leader de demain dans l’alliance entre numérique et cosmétique, le reste de l’Europe n’est pas en reste : un projet de cluster européen a émergé au début de l’année.

Naissance d’un cluster européen dédié aux cosmétiques-300

Selon Mintel, parmi les grandes tendances du marché de la beauté en 2018, on relève la montée des marques à forte personnalité (telle Glossier ici, marque née en 2014 !) et la personnalisation guidée par les technologies numériques.

Début 2018, le projet Cosmetics4Wellbeing (ou C4W) est né. Retenu dans le cadre du programme européen Cosme, il s’agit d’ici à dix-huit mois de créer un « cluster européen autour de la cosmétique », porté par Cosmetic Valley (France) avec l’aide de France Clusters, Beauty Cluster Barcelona (Espagne), Transylvanian Lifestyle Cluster (Roumanie) et l’Association Region Beira Baixa/AEBB (Portugal).

C4W arrive dans la suite logique du Cosmetics Clusters International Network (CCIN), lancé en 2016 et premier acte vers le regroupement et le développement de la filière cosmétique française et européenne. Le CCIN regroupe actuellement 21 clusters (12 pays) de toute la chaine de valeur cosmétique.

Objectif du C4W cette fois : n’avoir qu’un seul correspondant dans chaque pays européen pour mieux organiser un réseau d’échanges et d’informations et monter des actions communes à l’international, notamment en développant de nouveaux partenariats sur des axes de travail innovants, liant la cosmétique à des secteurs transverses tels que la santé, l’agroalimentaire et la transition digitale.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *