« The Voice de l’Innovation », initiée par l’industriel Galilé

Groupe spécialisé dans l’industrie, le numérique et la manutention, le bourguignon Galilé lance un concours d’innovation sous forme d’émission de télévision, animée par le journaliste Jérôme Bonaldi. N’hésitez pas à candidater !

« The Voice de l’Innovation », initiée par l’industriel Galilé

Tournage de la 1ère émission

Appelée 697IA TV, l’émission télévisée mensuelle, imaginée par Galilé, vise à découvrir les « entrepreneurs de demain » partout en France pour innover et redynamiser l’emploi. Ce « concours » s’adresse aussi bien aux start-up spécialisées dans l’industrie du futur, autour des technologies de pointe, de l’intelligence artificielle, l’IOT, que des énergies renouvelables ou la réduction de l’empreinte carbone.

Le groupe développe en parallèle un nouvel incubateur (697IA) en milieu rural, à Châlons-sur-Saône (ex-ville de Kodak !), tourné vers l’IA et l’IOT, dirigé par Aurélia Taponnier.

Après un premier tour de sélection des porteurs de projet le 19 avril dernier, l’émission 697IA TV permet chaque mois à quatre porteurs de projet de venir défendre leur concept en pitchant devant un jury composé de cinq professionnels de l’innovation*.

D’une durée de 52 minutes, l’émission est à chaque fois présentée par le journaliste et animateur Jérôme Bonaldi, connu pour son goût pour les innovations, les sciences et les technologies. Elle est suivie d’un grand débat autour d’un sujet de réflexion comme l’industrie du futur, le machine learning, les usages de l’intelligence artificielle…

Lors de la première émission d’avril, la start-up Manager de Talents l’a emporté. Lancée en 2014, cette start-up a mis au point des outils, à destination des RH, mais aussi de la Mission locale de l’emploi et du Greta, visant à optimiser les compétences des salariés en les faisant coïncider avec leurs attentes professionnelles (développement personnel, travail collaboratif, évolution de carrière…) et celles de leur entreprise. Grâce à l’IA, chaque collaborateur a accès de manière sécurisée et anonyme à un répertoire de connaissances (savoir-faire, savoir-être, affinités), lui permettant de gérer son évolution et sa carrière.

De son côté, le grand public a eu dix jours pour sauver une autre start-up en votant sur le site de l’émission. Prochaine compétition demain, 24 mai ! Les 10 épisodes seront diffusés sur le site internet de la société Galilé 360, un épisode chaque 3ème vendredi du mois. C’est une coproduction et une conception d’Eric Michoux (leader du Holding Galilé) et de Christophe Henry.

Tout au long de l’année, 32 start-ups viendront ainsi présenter leur projet et tenter de gagner le concours. Au final, il n’en restera plus que quatorze. Les quatre finalistes remporteront :

  • 1erprix : 25 000 euros de prêt d’honneur, un mentorat sur mesure, une formation d’expert, une incubation.
  • 2èmeprix : 15 000 euros de prêt d’honneur, un mentorat sur mesure, une formation d’expert, une incubation.
  • 3èmeprix : 5 000 euros de prêt d’honneur, un mentorat sur mesure, une formation d’expert, une incubation.
  • Prix coup de cœur Farman: 5 000 euros de prêt d’honneur, un mentorat sur mesure, une formation d’expert, une incubation.

« Avec ce nouveau format plus actuel et attirant, nous avons entièrement repensé notre concours d’innovation pour insuffler du dynamisme et permettre à chacun de découvrir les concepts de start-up toujours plus révolutionnaires. Grâce à ce format, nous donnons la parole aux milliers d’internautes en les rendant acteurs du vote », explique Eric Michoux, PDG du groupe Galilé, qui se donne la possibilité ou non d’investir dans ces jeunes pousses, tout en acculturant ses équipes et en créant des relations intergénérationnelles à tous les niveaux dans l’entreprise.

Présent à l’international (Inde, Chine, Etats-Unis, Europe), Galilé regroupe 18 entreprises, 500 emplois et devrait afficher un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros cette année, dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie, du numérique et de la manutention. Conditions de sélection : Les porteurs de projets ont jusqu’au 31 juillet prochain pour s’inscrire sur la plateforme www.697IA.com.

Toute cette opération est entièrement financée par le groupe Galilé, qui a d’ailleurs embauché une équipe spécifique pour mener à bien l’aventure : « Jusqu’à présent, nous investissions entre 150 000 et 200 000 euros autour de nos projets d’innovation chaque année. Cette fois, nous sommes plus près des 300 000 à 400 000 euros. »

Si le dirigeant de cette ETI considère cet investissement très conséquent, il ne le regrette pas une seconde : « Ce serait une erreur de ne pas le faire, estime-t-il. Il faut que l’on se rende compte du monde qui bouge. Il faut acculturer nos équipes et se créer nos propres réseaux, notre propre écosystème, en y intégrant start-up et autres PME ».

* Jean Vient, Président de la CPME ; Claude Taieb, précurseur de la micro-informatique ; Fabian Humbert, CEO de Kineti Technologies ; Yves Charles, Président de Avioneo et Anne Podunavac, Présidente de Boost in Lyon.

Pour visionner la 2ème émission


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *